Articles les plus récents

samedi 3 décembre 2016
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Carte interactive du Kurdistan

Voir en plein écran
Cette carte fait l’objet d’un travail régulier, fondé sur des recherches auprès de sources dignes de confiance, avec une mise à jour régulière deux à trois fois par semaine, si nécessaire, en fonction des informations géographiques sur les opérations militaires. Elle est directement accessible depuis l’onglet « Carte du Kurdistan » en haut à gauche du site. Les mises à jour sont mentionnées en sous-titre et sont signalées régulièrement sur le compte twitter @AmKurBret. Merci à @Syria_Rebel_Obs ; @Kobane_YPG ; @MarkMonmonier ; @DefenseUnits ; @deSyracuse ; @ChuckPfarrer ; @anfenglish ; @jackshahine ; @comcen76 ; @_paulo34 ; @ColdKurd ; @Avashin ; @sylezjusz
Il s’agit d’une carte dynamique régulièrement complétée. La quantité d’information présentée peut cependant nuire à la lisibilité quand le niveau de zoom est bas (« + / - » en haut à gauche), en ce cas cliquer sur « Légende » en bas à droite (...)

samedi 3 décembre 2016
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Courage et lucidité pour déjouer le piège tendu par Erdoğan à propos de la question kurde

« La Turquie est un pays de droit » : partant de cet axiome, la Turquie a piégé la France, l’Europe et tous les membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), dont elle l’un des membres depuis 1952. Le président Erdoğan et l’AKP?, le parti « islamo-conservateur » à sa dévotion, répètent à l’envi que c’est une évidence qui n’a pas besoin d’être démontrée. La Turquie étant un pays de droit, toute opposition qui s’exprime par la lutte armée est illégitime et doit être éradiquée. C’est imparable, c’est logique : l’organisation de cette lutte armée, le PKK? (Parti des Travailleurs du Kurdistan), doit être mise à l’index. D’ailleurs les Etats-Unis puis l’Union européenne l’ont inscrite sur la liste des organisations terroristes, sans plus de justification.
Erreur de diagnostic
Pour éradiquer ce « cancer » (dixit Erdoğan), on a tenté, dans un premier temps, de l’isoler. Ce fut l’objectif des années 90 : 4 000 (...)

mercredi 30 novembre 2016
par  Amitiés kurdes de Bretagne

CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA : Stop Erdoğan, stop à la dictature

Les organisations syndicales françaises CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires et UNSA suivent avec beaucoup d’inquiétude les dernières évolutions de la situation en Turquie. Elles notent qu’en réponse à la tentative avortée du coup d’Etat du 15 juillet, les autorités turques ont limogé ou suspendu plus de 111 000 fonctionnaires : 48 500 dans l’enseignement et les universités, 22 000 dans la police et 34 000 dans les ministères de la santé, de la justice et de l’intérieur. Plus de 36 000 personnes ont été jetées en prison.
Les CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires et UNSA, qui condamnent avec force ces atteintes graves et répétées à la liberté d’expression et aux droits humains, ont écrit à l’ambassadeur de Turquie à Paris : les dérives autoritaristes en cours du pouvoir en place contreviennent à la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, dont votre (...)

samedi 26 novembre 2016
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Quand Erdoğan réanime l’ennemi intérieur

Ce qui a été fait n’a pas été suffisant. Dans toutes les institutions d’état nous allons continuer à éliminer ce virus qui s’est développé comme une métastase à travers le pays, comme un cancer.
Ces mots sont tenus par Recep Tayyip Erdoğan à Istanbul, le 17 juillet 2016, devant une foule de sympathisants AKP? brandissant fièrement les drapeaux rouges de l’Etat turc. Erdoğan affiche lui aussi la couleur : la Turquie est un pays rongé de l’intérieur, où la liberté d’expression, la liberté de penser, de manifester est un défi à son autorité et un risque pour la stabilité de Sa Turquie. Il lui faut donc imposer un traitement de force au corps social pour pouvoir contrôler les esprits et neutraliser les individus déviants : c’est la doctrine de la défense globale. Inspirée des doctrines de contre-subversion développées pendant la guerre d’Algérie, elle file la métaphore de la maladie, permettant de considérer la (...)

dimanche 20 novembre 2016
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Malgré les intimidations, la conférence « Stop Erdoğan » a pu se tenir à Rennes pour dénoncer la situation grave en Turquie : « le régime va, si ce n’est déjà fait, vers une dictature totale »

Du jamais vu à Rennes ! Des fourgons de CRS déployés sur les quais de la Vilaine, devant la Maison internationale (MIR), pour permettre la tenue d’une conférence organisée par les Amitiés kurdes de Bretagne, avec la participation de deux témoins de la répression en Turquie : Engin Sustam et Cagla Aykac, enseignants-chercheurs d’Istanbul, aujourd’hui exilés à Genève.
La préfecture et la ville de Rennes ont pris très au sérieux les menaces téléphoniques ou par mail, toutes stéréotypées, comportant de graves accusations contre notre association : les Amitiés Kurdes de Bretagne soutiendraient ouvertement le terrorisme, « prônant la légitimité de Daesh, d’Alqaïda, de l’ETA ou de toute autre organisation terroriste au nom de la liberté d’expression ». Du délire ? Non, c’est le signe de la main des services secrets turcs, le MIT?, qui pratiquent le mélange des genres, les coups tordus et les assassinats ciblés, même sur (...)

mardi 15 novembre 2016
par  Amitiés kurdes de Bretagne

La France plaide pour un arrêt des violences au Kurdistan

Nathalie Appéré, députée d’Ille-et-Vilaine et maire de Rennes, lors d’une question écrite le 23 mars 2016 au ministre des affaires étrangères et du développement international, a attiré son attention sur la situation au sein du district de Sur à Diyarbakir, ville du sud-est de la Turquie. La réponse, publiée au JO le 1er novembre dernier, s’est faite attendre mais marque une volonté de s’inscrire dans un processus de paix et de négociations pour trouver une solution politique durable à la question kurde. Un infléchissement de la position de la France est perceptible. Nous souhaitons qu’elle soit assortie d’actions significatives et contraignantes.
André Métayer
Question écrite N°94336 de Mme Nathalie Appéré
« Elle est aujourd’hui le théâtre d’actes de guerre. La reprise des hostilités, après une trêve de deux ans, a balayé les espoirs de paix engagés par le processus. Plusieurs quartiers du district central de (...)

mardi 15 novembre 2016
par  Amitiés kurdes de Bretagne

HDP : « la fin de la démocratie en Turquie et la nouvelle dictature »

Depuis le coup d’Etat manqué de quelques militaires égarés – ou manipulés - du 15 juillet 2016, les vagues répressives transforment chaque jour un peu plus en dictature le régime « islamo-conservateur » du parti AKP? du président Erdoğan. Des dizaines de milliers de syndicalistes, d’enseignants, d’étudiants, d’artistes, de journalistes, de militants associatifs et politiques sont privés de postes, poursuivis, emprisonnés. Et même des magistrats ! (La seule organisation indépendante de juges en Turquie a été dissoute). Des maires sont en prison, parmi lesquels Gültan Kışanak et Firat Anli, les co-maires de la ville métropolitaine de Diyarbakir, ô combien emblématique pour les Kurdes. Le HDP? (Parti démocratique des Peuples), principale force d’opposition à la politique du Président Erdoğan, est particulièrement visé, notamment ses députés dont l’immunité parlementaire a été levée. Douze des leurs ont été interpellés (...)

jeudi 10 novembre 2016
par  Amitiés kurdes de Bretagne

STOP ERDOĞAN dans le cadre de la Semaine de Solidarité internationale à Rennes

Suite au coup d’Etat manqué des militaires du 15 juillet 2016, les vagues répressives transforment chaque jour un peu plus le régime « islamo-conservateur » d’Erdoğan en dictature. Des dizaines de milliers de syndicalistes, d’enseignants, d’étudiants, d’artistes, de journalistes, de militants des minorités ethniques, religieuses, culturelles sont privés de postes, poursuivis, emprisonnés. Les députés kurdes au parlement d’Ankara sont arrêtés les uns après les autres, des maires et des milliers de militants du parti HDP?, principale force d’opposition à Erdoğan, sont en prison.
Les Amitiés Kurdes de Bretagne ont invité deux enseignants-chercheurs d’Istanbul, Engin Sustam et Cagla Aykac, aujourd’hui exilés à Genève, à venir témoigner et échanger le 18 novembre à la Maison internationale de Rennes.
Engin Sustam mène ses recherches sur la violence et la contre-violence au Moyen-Orient, sur les nouvelles formes de (...)

mardi 8 novembre 2016
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Messages des députés kurdes emprisonnés

Selahattin Demirtaş : chacun doit continuer son travail dans le cadre de la lutte pour la démocratie
Je voudrais d’abord exprimer mes plus chaleureuses salutations à tous les amis. Notre arrestation illégale vient simplement s’ajouter à la profonde obscurité dans laquelle notre pays est entraîné tous les jours. Cependant, ceux convaincus qu’ils vont nous forcer à nous faire renoncer dans cette obscurité devraient très bien savoir qu’une seule allumette, une seule bougie est suffisante pour éclairer cette obscurité. Quelle que soit notre place et nos conditions, nous continuerons, si nécessaire, à brûler comme une bougie pour que notre peuple vive en paix dans un futur libre. Chacun doit continuer son travail dans le cadre de la lutte pour la démocratie, et chacun doit lutter sans répit pour lever cette obscurité, pour notre brillant avenir. Mon moral est haut, ma santé est bonne. Avec toute mon (...)

samedi 5 novembre 2016
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Importante mobilisation des Kurdes et de leurs amis à Rennes le 5 novembre

A l’appel du Conseil démocratique kurde de Rennes (CDK-R), plus de 1 500 personnes ont défilé ce samedi à Rennes pour dire « Halte à la dictature Erdogan », réclamer la libération immédiate des députés HDP?, élus locaux, journalistes et militants emprisonnés par le régime turc, le rétablissement de tous les médias d’opposition fermés, la fin des agressions militaires turques contre les Kurdes de Turquie, le Kurdistan de Syrie et le Kurdistan d’Irak.
Les organisations membres de la Coordination nationale Solidarité Kurdistan étaient présentes, notamment les Amitiés kurdes de Bretagne (AKB), Alternative libertaire, l’Union démocratique bretonne (UDB), le PCF et les Jeunesses communistes, le NPA. La Maison internationale de Rennes était représentée. Les mouvements alévis étaient également fortement mobilisés.
Le défilé - impressionnant compte tenu de la taille de la communauté kurde rennaise - s’est déroulé sans (...)

Agenda

<<

2016

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

4 décembre - Décembre 2016 : articles intéressants sur la situation au Kurdistan

Quelques liens vers des articles ou infographies intéressants sur la situation du Kurdistan dans (...)

27 novembre - Novembre 2016 : articles intéressants sur la situation au Kurdistan

Quelques liens vers des articles ou infographies intéressants sur la situation du Kurdistan dans (...)

30 octobre - Articles intéressants sur la situation au Kurdistan

Quelques liens vers des articles ou infographies intéressants sur la situation du Kurdistan dans (...)

5 octobre - Manifestation kurde à Rennes le 8 octobre à 16h30

Une manifestation se tiendra à Rennes le 8 octobre pour dénoncer les conditions de détention du (...)

21 mai - Rapport de la délégation de la CNSK à Diyarbakir

Délégation de la CNSK à Diyarbakir (Kurdistan) du 16 au 25 mars 2016.

Sur le Web

KEDISTAN">3 décembre - Trump trompe énormément son monde

KEDISTAN">3 décembre - Troupe kurde Teatra Jîyana Nû • “L’exception et la règle”

KEDISTAN">2 décembre - ZAD’dan Alakır’a, başka bir dünya başka bir mimari

KEDISTAN">1er décembre - Les Kolbers, ces travailleurs oubliés du Rojhilat

1er décembre - Kurdistan irakien: 13 enseignants interpellés avant une manifestation

KEDISTAN">30 novembre - Chère Zehra et ses amies… La campagne continue | 2

KEDISTAN">30 novembre - Güneş, le soleil se lèvera-t-il bientôt ?

30 novembre - Syrie : « Les Etats-Unis ont laissé le champ libre à la Russie, devenue incontournable »

KEDISTAN">30 novembre - Erdoğan bloque l’aide humanitaire vers Alep

KEDISTAN">29 novembre - Tayyip, fidèle à lui même, “Ô Europe”

KEDISTAN">29 novembre - “Erdogan, serxweşbûna desthilatdariyê”: sazkirina stemkarekî

29 novembre - L’EI revendique l’enlèvement de deux soldats turcs

KEDISTAN">29 novembre - Turkiyê • Jin: dijminê din yên Erdogan

KEDISTAN">29 novembre - Kovara Dîrok, dosya taybet “Kurd: Hezar sal bê dewlet in”

KEDISTAN">29 novembre - Aslı Erdoğan | 4 : “Lectures d’histoire d’un fou”

29 novembre - A la frontière turque, pas de destination Alep pour l'aide humanitaire

KEDISTAN">28 novembre - Ecrire aux prisonnières politiques • Solidarité féministe Kobanê

KEDISTAN">28 novembre - Turquie : Entre chiens fidèles et loups gris, la nuit tombe

KEDISTAN">28 novembre - Turquie : des lettres sur des murs

KEDISTAN">27 novembre - Ronahi TV • Journal du 27 novembre 2016

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 4 décembre 2016

Publication

1013 Articles
Aucun album photo
69 Brèves
22 Sites Web
15 Auteurs

Visites

263 aujourd’hui
414 hier
615291 depuis le début
15 visiteurs actuellement connectés