Articles les plus récents

dimanche 21 janvier 2018
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Carte interactive du Kurdistan

Voir en plein écran
Cette carte fait l’objet d’un travail régulier, fondé sur des recherches auprès de sources dignes de confiance, avec une mise à jour régulière deux à trois fois par semaine, si nécessaire, en fonction des informations géographiques sur les opérations militaires. Elle est directement accessible depuis l’onglet « Carte du Kurdistan » en haut à gauche du site. Les mises à jour sont mentionnées en sous-titre et sont signalées régulièrement sur le compte twitter @AmKurBret. Merci à @Syria_Rebel_Obs ; @Kobane_YPG ; @MarkMonmonier ; @DefenseUnits ; @deSyracuse ; @ChuckPfarrer ; @anfenglish ; @jackshahine ; @comcen76 ; @_paulo34 ; @ColdKurd ; @Avashin ; @sylezjusz
Il s’agit d’une carte dynamique régulièrement complétée. La quantité d’information présentée peut cependant nuire à la lisibilité quand le niveau de zoom est bas (« + / - » en haut à gauche), en ce cas cliquer sur « Légende » en bas à droite permet d’accéder à la liste des calques et de choisir les groupes de données à privilégier.
Par ailleurs il (...)

mercredi 14 novembre 2018
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Hommage à Ahmet Kaya, chanteur kurde engagé, l’un des plus grands chanteurs de Turquie du XX° siècle

Un hommage sera rendu à Ahmet Kaya au cimetière du Père Lachaise le 16 novembre prochain, jour anniversaire de sa mort. Ahmet Kaya, chanteur, écrivain et compositeur originaire d’Adiyaman, décédé à Paris d’une crise cardiaque à l’âge de 43 ans, a été inhumé le 19 novembre 2000 dans ce célèbre cimetière parisien, loin de sa terre natale et de son peuple qu’il chérissait tant. Sa voix rebelle et bouleversante qui faisait trembler les puissants et dans laquelle se reconnaissaient des millions de Kurdes et de Turcs déshérités, broyés, marginalisés par un système implacable s’est tue en un matin pluvieux. En France, la disparition de ce grand artiste dissident est passée inaperçue. Tout comme ses obsèques rassemblant au Père-Lachaise près de 15 000 Kurdes et Turcs accourus d’une dizaine de pays d’Europe, partagés entre l’émotion et la douleur d’enterrer encore en terre étrangère l’un de leurs plus illustres combattants de la liberté écrit Kendal Nezan, président de l’Institut kurde de Paris. Sa dépouille repose à quelques (...)

samedi 10 novembre 2018
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Lavrio, le refuge de l’espoir

Un convoi solidaire – chargé de médicaments et du matériel médical - organisé par les syndicats Sud-Education, Solidaires et CGT, auquel s’était joint Tony Rublon, président des Amitiés kurdes de Bretagne, s’est rendu récemment à Lavrio, situé à une soixantaine de kilomètres au sud d’Athènes, au camp de réfugiés migrants venant pour la plupart de la région d’Afrin. Il s’agissait d’une mission exploratoire, mise sur pied à la demande des responsables du camp, pour examiner les réponses possibles, d’une façon pérenne, aux nécessités les plus urgentes. Après de nombreux échanges avec les habitants du camp, avec les représentants de l’assemblée et les coordinateurs, il a été convenu que les Amitiés kurdes de Bretagne organiseront au courant de l’année 2019 des activités culturelles sous la forme d’ateliers pour les enfants et pour les adultes du camp. Les besoins matériels et sanitaires sont énormes dans ces camps : « l’aide économique que la Turquie reçoit de l’Union européenne pour retenir les migrants ne trouve pas (...)

samedi 10 novembre 2018
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Monsieur Erdoğan, vous n’êtes pas le bienvenu à Paris

Le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdoğan, doit effectuer une visite de deux jours en France, au cours desquels il assistera aux commémorations du 11 novembre marquant le 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale, en compagnie de 80 chefs d’Etat et de gouvernements dont le président américain Donald Trump et le président russe Vladimir Poutine. Il doit aussi participer au tout premier Forum sur la Paix à Paris et tenir des réunions bilatérales, notamment avec Trump et Macron.
Dans une tribune au « Monde » un collectif de personnalités proteste à sa manière contre la présence d’ Erdoğan, qui perpétue le négationnisme d’Etat de la Turquie à l’égard du génocide arménien : « la paix ne saurait passer par les non-dits ou la complaisance envers les crimes du passé comme du présent ».
Les crimes du présent, nous les dénonçons ici à longueur de colonnes, sans que nos gouvernants ne changent d’un iota leur politique de complaisance envers l’homme qui emprisonne par milliers journalistes, (...)

mardi 6 novembre 2018
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Erdoğan veut écraser Kobanê, symbole de la résistance kurde face à l’Etat islamique

« Quatre ans après la victoire historique de Kobanê par les forces YPG ?/YPJ, la Turquie veut sa revanche, bombardements et offensives militaires sont menées en coordination direct avec l’EI ? » comme le dénonçait le Collectif Droit de l’Homme Turquie - Solidarité Kurdistan 13 en appelant à manifester dimanche dernier à Marseille, pour dire « stop à Erdoğan ».
Le 1° novembre c’était le Conseil démocratique kurde de Rennes qui organisait une une marche à l’occasion de la journée mondiale pour Kobanê jeudi et qui invitait toutes les organisations démocratiques à se joindre à ce rassemblement. Et le 13 octobre dernier c’étaient les Amitiés kurdes de Lyon qui organisaient une soirée de solidarité avec le peuple kurde. D’autres manifestations s’organisent à La Roche s/Yon par exemple.
Il faut bien que les citoyens se lèvent tant leurs dirigeants semblent tétanisés… Comme dans les années trente ?
« Je suis frappé par cette ressemblance entre le moment que nous vivons et celui de l’entre-deux guerres » a déclaré très (...)

mardi 6 novembre 2018
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Figen Yüksekdağ, ancienne coprésidente du HDP, reste en prison

Lors de la 7ème audience de septembre dernier, Figen Yüksekdağ, ancienne co-présidente du Parti démocratique des Peuples (HDP ?), s’était défendue en niant les accusations portées contre elle : « je suis une otage jetée en prison mais je suis très fière du combat que j’ai mené ».
Lors de la 8ème audience, à laquelle la prévenue n’était même pas présente, la 16° Haute Cour pénale d’Ankara, qui a tenu séance au campus de la prison de Sinan, a décidé de maintenir Figen Yüksekdağ en détention au motif de "de soupçons d’activités criminelles profondes".
La prochaine audience est fixée au 16 janvier 2019.
André Métayer

mardi 30 octobre 2018
par  Amitiés kurdes de Bretagne

1er novembre à Rennes : Journée mondiale pour Kobanê

Les Amitiés kurdes de Bretagne sont solidaires du Conseil démocratique kurde de Rennes, qui organise une marche à l’occasion de la journée mondiale pour Kobanê jeudi 1er novembre 2018 et qui invite toutes les organisations démocratiques à se joindre à ce rassemblement :
Kobanê, symbole de la résistance
Le 15 septembre 2014, Daech attaquait la petite ville kurde de Kobanê, au nord de la Syrie, avec une artillerie lourde prises aux armées irakienne et syrienne. Dès le début de l’offensive, le monde entier pensait que les combattant.e.s kurdes, avec les moyens dérisoires dont ils disposaient, et privés de tout soutien international, ne tiendraient que quelques jours face à cette organisation monstre. Mais plus le temps passait, plus la résistance de Kobanê grandissait. Le 1er novembre 2014, des actions de solidarité avec Kobanê ont eu lieu partout dans le monde : Kobanê était devenue le symbole de la résistance de l’humanité contre l’obscurantisme. Finalement, la résistance kurde a eu raison de cette force (...)

vendredi 26 octobre 2018
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Soutien au peuple kurde à Lyon

Ce sont plus de 150 personnes qui se sont retrouvées samedi 13 octobre, tout au long de la soirée de solidarité avec le peuple kurde organisée par les Amitiés kurdes de Lyon au café-bar-restaurant alternatif De L’autre CôTé Du Pont.
Des panneaux illustraient l’histoire des Kurdes, leur langue, leurs traditions, leurs luttes. Sur la table de presse on trouvait « Rojbîna me/Notre Rojbin » d’André Métayer, édité par les Amitiés kurdes de Bretagne à la mémoire de Rojbîn-Fidan Dogan (30 ans), assassinée par les services secrets turcs à Paris le 9 janvier 2013 avec deux autres militantes kurdes, Sakine Cansiz et Leyla Saylemez. Un diaporama projetait en boucle les informations, demandant justice et vérité. Le co-président Thierry Lamberthod et la secrétaire Elisabeth Nectoux ont rappelé les buts de l’association avant qu’un échange convivial s’instaure autour de tables garnies de spécialités de la gastronomie kurde, avec des Kurdes originaires des 4 parties du Kurdistan (Irak, Iran, Syrie et Turquie). Une soirée kurde (...)

jeudi 25 octobre 2018
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Les tartufferies du grand Mamamouchi

Lors d’un discours retransmis à la télévision turque ce mardi et repris par toute la presse, assez complaisante en l’occurrence, le président turc Recep Tayyip Erdoğan est revenu sur l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, affirmant qu’à ce stade tous les éléments découverts indiquent que Jamal Khashoggi a été victime « d’un meurtre sauvage » et que les preuves confirment le caractère « prémédité d’un assassinat politique ». Et d’ajouter, imperturbable : « la conscience internationale ne sera apaisée que lorsque toutes les personnes impliquées, des exécutants aux commanditaires, auront été punies ».
On croit rêver !!!
Nous aimerions que les autorités françaises reviennent sur l’assassinat les militantes kurdes Sakine Cansiz, Fidan Dogan (Rojbîn) et Leyla Saylemez, froidement assassinées d’une balle dans la tête en plein Paris le 9 janvier 2013. Si par pudeur ou calcul, elles ne désignaient pas nommément le président turc Recep Tayyip Erdoğan comme le commanditaire de ce triple crime, elles pourraient affirmer (...)

mercredi 17 octobre 2018
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Vendredi 19/10, un rendez-vous à ne pas manquer avec Emmanuelle Collas, éditrice de « L’Aurore » de Selahattin Demirtaş

Après les librairies Agora à la Roche-sur-Yon et La Machine à Lire à Bordeaux les 6 et 9 octobre derniers, la Maison de la Poésie, à Paris, accueille vendredi 19 octobre Emmanuelle Collas, éditrice de l’Aurore, un recueil de nouvelles écrit en prison par Selahattin Demirtaş, « leader du 3e parti de Turquie (HDP ?), le seul homme politique à penser l’altérité et à défendre les femmes au Proche-Orient. Il est retenu en otage par l’Etat turc depuis bientôt deux ans ».
Emmanuelle Collas sera entourée de Lydie Salvayre, Mahir Guven, Timour Muhidine notamment, pour une rencontre publique animée par Christian Tortel, journaliste chroniqueur littéraire. Des extraits du livre seront lus par Sophie Bourel, artiste interprète.
« L’Aurore de Selahattin Demirtas, c’est le cri d’espoir de la part éclairée d’un pays. Ce livre a été écrit en prison. Il est dédié »à toutes les femmes qui ont été assassinées et qui ont été victimes de la violence« car les protagonistes sont des figures féminines : mères, adolescentes, filles (...)

mardi 16 octobre 2018
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Erdoğan prépare les élections locales de mars 2019, arrestations massives de militants kurdes

Alors qu’approchent les élections locales prévues en mars 2019, on assiste à la reprise des opérations d’arrestation à l’encontre des militants du HDP ?. Au cours de la semaine écoulée, plus de 200 personnes ont été brutalement interpellées dans le cadre de raids menés par la police turque dans plusieurs provinces. Comme à l’accoutumée, il est reproché aux personnes arrêtées d’avoir publié ou partagé sur les réseaux sociaux des informations critiquant la politique de l’Etat.
Le 6 octobre dernier, 49 administrateurs et membres du HDP, dont Nizamettin Toğuç et Berivan Helen Işık, coprésidents du bureau du HDP à Batman, ont été arrêtés dans le cadre d’opérations menées à Batman, Ankara, Muş, Ağrı, Mardin et Urfa. A cette occasion, la police a violemment pénétré dans certains domiciles, brisant les portes d’entrée. Par ailleurs, la coprésidente du bureau de Batman a été frappée au cours de son arrestation.
Trois jours plus tard, le 9 octobre, plus de 120 personnes, dont Mehmet Şerif Camcı, co-président du bureau du HDP à (...)

jeudi 4 octobre 2018
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Le livre Rojbîna me (« notre Rojbîn ») à la librairie Planète Io le jeudi 11 octobre à 18 heures

Fidan Doğan, connue sous le nom de Rojbîn, a été assassinée par les services secrets turcs le 9 janvier 2013, en plein Paris, ainsi que deux autres militantes kurdes, Sakine Cansiz et Leyla Söylemez.
Rojbîn était un véritable soleil qui rayonnait au-delà de la communauté kurde. Elle était un relais utile et souriant auprès de tout le mouvement associatif, de la presse, des personnalités politiques et des cabinets ministériels.
Cette femme était donc dangereuse pour l’Etat turc : il fallait la faire taire. Rojbîn a été achevée d’une balle en pleine bouche.
Rojbîna me, c’est le fruit de nombreux contributeurs et contributrices qui ont apporté, avec leurs documents et leurs photos, toute l’affection qu’ils portent à Rojbîn, mais aussi leur chagrin, leur indignation, leur révolte. Ces 36 pages de textes allant de témoignages tendres de ses proches, famille ou ami(e)s, aux déclarations couvrant les activités militantes de Rojbîn, débouchent sur une prise de conscience politique : « je prends le relais ». Ces 50 (...)

jeudi 27 septembre 2018
par  Amitiés kurdes de Bretagne

L’ancienne coprésidente du HDP, Figen Yüksekdağ devant ses juges : « je suis fière de mes activités »

La 7ème audience du procès de Figen Yüksekdağ, ancienne co-présidente du Parti démocratique des peuples (HDP ?), s’est tenue au palais de justice de la prison de Sincan. Dans sa défense, elle a nié les accusations portées contre elle : « je suis une otage jetée en prison mais je suis très fière du combat que j’ai mené ».
Hommage à Ibrahim Ayhan
Figen Yüksekdağ a commencé son intervention en rendant hommage à l’ancien député d’Urfa, Ibrahim Ayhan, décédé en exil à Erbil d’une crise cardiaque à l’âge de 50 ans. Il était père de 2 enfants. Après une carrière d’enseignant où il militait au sein de la très forte organisation syndicale d’enseignants Egitim-Sen - ce qui lui d’être exilé durant dix ans à plus de 1 000 km, près de la Mer Noire - il entra en politique et fut élu président de la section régionale du DTP/BDP. Interpellé le 1er octobre 2010 et incarcéré, il ne fut libéré qu’après cinq années de détention. Ses funérailles eurent lieu le 24 de ce mois sous hautes protections dans sa ville natale de Siverek, tristement célèbre (...)

samedi 22 septembre 2018
par  Amitiés kurdes de Bretagne

« La couleur pourpre de la politique kurde » est sorti mais Gültan Kışanak, son auteure, reste en prison

Il est sorti de prison. Quoi ? Le livre « Kürt Siyasetinin, Mor Rengi » (La couleur pourpre de la politique kurde). Elle reste toujours détenue. Qui ? Son auteure, Gültan Kışanak, co-maire de la ville métropolitaine de Diyarbakir, incarcérée depuis octobre 2016.
C’est en effet le 25 octobre 2016 que Gültan Kışanak et Firat Anli, co-maires de Diyarbakir, ont été interpellés et mis en garde à vue, leurs domiciles perquisitionnés ainsi que les bureaux de la mairie métropolitaine. Accusée comme 94 autres co-maires kurdes de « terrorisme », Gültan Kışanak a été arrêtée à sa descente d’avion, alors qu’elle revenait d’une tournée en Amérique du sud, où elle avait été invitée pour parler de coopération inter-cités, tandis que plusieurs dizaines de policiers, des blindés légers des forces de sécurité et des camions équipés de canons à eau étaient déployés autour de la mairie. Ces arrestations ont donné lieu à des manifestations à Diyarbakir, mais pas seulement, des manifestations eurent lieu également à Rennes où Mme Kışanak est très (...)

samedi 22 septembre 2018
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Au revoir Arlette

Arlette Oster a rejoint sa dernière demeure vendredi 21 septembre, après une cérémonie très simple, à son image, mais très émouvante. Son mari Jean-Pierre et sa famille kurde adoptive se sont recueillis longuement devant le cercueil à la Maison funéraire de Sainte-Geneviève-des-Bois, entourés de nombreux amis, notamment ceux du Comité du Secours populaire de Sainte-Geneviève-des-Bois, dont elle était la présidente. Fidan Unlubayir et Josette Pasdelou représentaient respectivement le Centre démocratique kurde en France et les Amitiés kurdes de Bretagne : Arlette Oster était une fidèle parmi les fidèles ami·e·s des Kurdes.
Le convoi mortuaire s’est ensuite dirigé vers le crématorium d’Avrainville. A la fin de la cérémonie, Josette Pasdelou a déposé la lettre de condoléances de l’association rappelant à Jean-Pierre Oster que nous partageons sa peine :
Arlette était une adhérente de longue date des Amitiés kurdes de Bretagne et une des premières à défendre les Kurdes en France. Nous garderons d’Arlette Oster l’image (...)

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 21 janvier 2018

Publication

1222 Articles
Aucun album photo
121 Brèves
24 Sites Web
22 Auteurs

Visites

44 aujourd’hui
552 hier
1075853 depuis le début
7 visiteurs actuellement connectés