« Prédateur de la liberté de la presse », Erdoğan est pointé du doigt par Reporters sans frontières

vendredi 19 janvier 2018
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Il ne se passe pas une semaine sans que le président des Etats-Unis attaque et dénigre les journalistes. Reporters sans frontières (RSF) a décidé de réagir en lançant sur les réseaux sociaux une campagne ironique intitulée “Bravo Donald !”, mettant en scène trente-cinq "prédateurs de la liberté de la presse" parmi lesquels se trouve, en bonne compagnie, le président de la Turquie Recep Tayyip Erdoğan

qui contrôle désormais les principaux groupes de presse du pays. L’état d’urgence instauré en juillet 2016 dans la foulée du coup d’Etat manqué lui a donné l’occasion d’arrêter plus de 200 journalistes et de fermer plus de 100 journaux, magazines, télévisions et radios.

André Métayer

Voici la fiche signalétique établie par RSF.


Sur le Web

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 21 janvier 2018

Publication

1293 Articles
Aucun album photo
122 Brèves
24 Sites Web
27 Auteurs

Visites

226 aujourd’hui
310 hier
1195422 depuis le début
11 visiteurs actuellement connectés