Un Rennais menacé d’extradition vers la Turquie

jeudi 14 mai 2009

Nous apprenons avec émotion la mise sous contrôle judiciaire par la justice espagnole, à la demande de l’Etat turc, via Interpol, de MM Remzi Kartal et Eyyup « Faruk » Doru, tous deux membres du Congrès National du Kurdistan.

M Remzi Kartal, membre du Conseil exécutif du Congrès National du Kurdistan et Président de la commission des Affaires Etrangères, fut, comme Leyla Zana, député à la Grande Assemblée de Turquie, avant l’interdiction de son parti, le DEP.

M. Eyyup Faruk Doru, Vice-président de la commission des Affaires Etrangères du Congrès National du Kurdistan, Directeur du Centre d’Information du Kurdistan de Paris, résidant à Rennes, est très connu dans toute la Bretagne où il est intervenu à plusieurs reprises dans le cadre du festival de cinéma de Douarnenez ou pour la présentation du projet de centre de santé de Hakkari, tant à Rennes ou Brest que Châteaulin ou Douarnenez [1]. Il a animé des rencontres à maintes occasions entre associations kurdes et associations amies des Kurdes et a été reçu par de nombreuses personnalités politiques : députés, députés européens, sénateurs, président des assemblées régionale et départementales et par des élus locaux dont, bien évidemment, les maires successifs de Rennes Edmond Hervé et Daniel Delaveau.

Que reproche-t-on à « Faruk » qui dispose, comme Remzi Kartal, du statut de réfugié politique ? Essentiellement le fait d’informer le monde politique, la société civile et l’opinion publique des violations des droits de l’homme en Turquie et de défendre les droits culturels et politiques du peuple kurde : les prétextes avancés par l’Etat turc pour faire intervenir la justice espagnole relèvent du délit d’opinion puisqu’il reproche à Faruk des propos tenus à la télévision kurde ROJ TV en exil émettant depuis le Danemark. A ce sujet, le gouvernement turc a été débouté de ses plaintes contre ROJ TV, le Conseil de la radio et de la télévision danois (l’équivalent du CSA) ayant estimé que les émissions, accusées par la Turquie d’être incitatrices à la haine, étaient en tous points conformes à des séquences d’information ou à des débats dont la vocation est d’informer ou de débattre.

Nous sommes donc loin d’une « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ». Mais José Luis Rodriguez Zapatero, qui entretient des contacts personnels et amicaux avec Recep Tayyip Erdoğan, et le gouvernement espagnol, qui vient de nouer les solides relations diplomatiques avec la Turquie, ont décidé de poursuivre la procédure d’extradition vers la Turquie lancée à l’encontre de Remzi Kartal et de Eyyup Doru, et ce au mépris de leur statut de réfugiés politiques qui les place sous la protection des conventions onusiennes.

L’Espagne doit mettre fin aux poursuites engagées et doit rendre la liberté à Remzi Kartal et Faruk Doru.

NON à l’extradition de Remzi Kartal et de Eyyup Doru :

- Ecrire au gouvernement espagnol pour lui demander de classer sans suite les accusations infondées de la Turquie portées contre Remzi Kartal et de Eyyup Faruk Doru :

M. José Luis Rodriguez ZAPATERO

Presidente del Gobierno

Palacio de la Moncloa

28071 Madrid / Espagne

fax : 0034 913 900 217

jlrzapatero chez presidencia.gob.es

- Ecrire au gouvernement français qui a accordé à Faruk le statut de réfugié pour lui demander d’intervenir auprès de son homologue espagnol :

M. Bernard KOUCHNER

Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères et européennes

37, quai d’Orsay

75351 Paris

fax : 01.47.05.27.39

Pour tous renseignements : prendre contact avec les Amitiés kurdes de Bretagne.


Eyyup Faruk DORU

- Né à Igdir, est de la Turquie près de la frontière iranienne ;

- En France depuis 1983 ;

- A Rennes depuis 1998 ;

- Réfugié politique ;

- Diplômé d’études supérieures ;

- Consultant auprès du Conseil de l’Europe ;

- Directeur du Centre d’Information du Kurdistan de Paris ;

- Vice - président de la commission des Affaires Etrangères du Congrès National du Kurdistan.


[1projet soutenu par le Conseil régional de Bretagne, les Conseils généraux du Finistère, des Côtes-d’Armor et d’Ille-et-Vilaine et les villes de Brest, Rennes, Châteaulin et Douarnenez


Portfolio

Eyyup «<small class="fine"> (...) Eyyup «<small class="fine"> (...)

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

5 octobre 2016 - Manifestation kurde à Rennes le 8 octobre à 16h30

Une manifestation se tiendra à Rennes le 8 octobre pour dénoncer les conditions de détention du (...)

21 mai 2016 - Rapport de la délégation de la CNSK à Diyarbakir

Délégation de la CNSK à Diyarbakir (Kurdistan) du 16 au 25 mars 2016.

17 avril 2016 - Pétition « Cessez de criminaliser le mouvement kurde en Belgique »

33 Kurdes sont poursuivis aujourd’hui par la justice belge sur la base de la législation belge (...)

25 mai 2015 - Débat : « Kurdistan : Ben û Sen, un quartier en mutation »

« Kurdistan : Ben û Sen, un quartier en mutation », débat dans le cadre du festival Etonnants (...)

21 avril 2015 - Atersadenn an AKB o tistreiñ eus Kurdistan war RBI

Izili ar gevredigezh AKB, Keneildedoù Kurdistan Breizh, a zo aet war talbenn Bro Siria lec’h (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 12 juillet 2017

Publication

1113 Articles
Aucun album photo
73 Brèves
27 Sites Web
18 Auteurs

Visites

167 aujourd’hui
535 hier
807403 depuis le début
15 visiteurs actuellement connectés