Vous voulez aider les familles kurdes dans leur démarche d’intégration ? Venez renforcer l’équipe animatrice des cours de français

dimanche 27 septembre 2009
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Les Amitiés kurdes de Bretagne (AKB) ont répondu à une demande kurde, voilà déjà quelques années, en soutien à des préoccupations d’accueil et, sous l’impulsion de Chantal et de Nuray, ont démarré des cours de français en 2005

Aujourd’hui, Josette, Marie-Annie, Michelle, Marie-Lou, Françoise, Ceylan et Chantal accueillent chaque semaine 24 femmes et 11 hommes, 5 fois par semaine, repartis en 2 groupes de niveau pour les femmes et un seul groupe pour les hommes.

Vous êtes intéressés ? Pour tous renseignements : Contact : Chantal 02 99 51 01 52 ou akbdrk chez orange.fr

Pour en savoir plus : lire la suite dans la discussion autour d’un « çay » (thé)...

Le çay ? Rien à voir avec une tasse d’eau chaude teintée ! Le çay ! c’est plus que le « Five o’clock Tea » ! C’est un véritable média du lien social que l’équipe animatrice des cours partage au moment de faire le bilan de l’année

Alors ? heureuses ?

-  eh bien oui, l’ambiance est bonne entre nous, le groupe est sympa, le courant passe, les relations établies ne se cantonnent pas seulement à l’apprentissage du français ; les femmes, notamment, ont souvent des questions à poser, des documents à se faire lire, des préoccupations liées à leur famille ou à la vie courante.

Toutes kurdes ?

-  les femmes sont kurdes

-  sauf deux : l’une est turque et l’autre algérienne

-  par contre, le groupe d’hommes est « mixte » puisqu’il compte 5 Kurdes, 4 Portugais et 2 Algériens.

Le public visé est donc large ?

-  le public visé par AKB est kurde mais nous acceptons les personnes d’origine étrangère qui veulent se joindre au groupe et que nous envoie le centre social, par exemple.

Fidélisé ?

-  le nombre de participants est variable selon les jours et les semaines, de 4 à 10 par séance,

-  une bonne douzaine de personnes est assidue

-  il faut aussi noter une forte motivation à apprendre, plusieurs personnes suivant même des cours dans d’autres structures (CLPS, Foyer Guy Houist, MultiMedia au Triangle...)

-  les femmes sont plus assidues que les hommes ! (rires...)

Avez-vous décelé des difficultés spécifiques ?

-  la plus grosse difficulté réside dans le fait que les niveaux ne sont pas homogènes, que de nombreuses personnes ne sont jamais allées à l’école dans leur pays.

-  pour certains et pour certaines, l’élocution reste difficile et nous avons remarqué que les personnes qui sont en France depuis longtemps s’expriment plus difficilement que les « primo-arrivantes » mais font preuve d’une meilleure compréhension.

Ce qui demande une pédagogie adaptée...

-  la pédagogie utilisée joue simultanément sur le groupe et l’individualisation
-  être 2 dans chaque groupe le permet

-  nous utilisons les éléments concrets de la vie courante : le temps, les événements...

-  les courses, la cuisine, l’école, les fêtes…

-  dans chaque cours, nous prenons en compte conversation, construction de phrases et écriture

Apprendre le français est-elle la seule préoccupation des participants ?

-  que non ! Nous le voyons au plaisir qui se reflète sur les visages et à la nature des questions posées à propos des évènements politiques, par exemple

-  ou des animations qui se passent au centre social

Quelles sont les motivations qui vous poussent à continuer ?

-  l’activité elle-même est motivante...

-  et les personnes qui suivent les cours sont si attachantes !

Pourquoi un renforcement de l’équipe d’animation et d’enseignement ? (rires ironiques)

-  Il y a des perspectives de développement ! (rires)

-  plus sérieusement, 5 cours par semaine signifient que 3 d’entre nous assurent plusieurs cours par semaine et nous souhaiterions alléger notre temps de présence

-  oui, nous souhaiterions mieux répartir les tâches

Que souhaitez-vous dire à ceux ou celles qui seraient prêts à répondre à votre appel ?

-  venez, on s’amuse beaucoup (rires)

-  c’est gratifiant car il y « retour sur investissement »

-  On apprend autant qu’on donne


Les cours de français organisés par l’association AMITIES KURDES DE BRETAGNE reprennent au CENTRE SOCIAL DES CHAMPS MANCEAUX, 81 Bd Albert 1er à RENNES.

- lundi soir de 20h à 21h30

- mardi matin de 9h30 à 11h30

- mardi après-midi de 14h à 16 h

- jeudi matin de 9h30 à 11h30

- vendredi matin de 9h30 à 11h30


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

5 octobre 2016 - Manifestation kurde à Rennes le 8 octobre à 16h30

Une manifestation se tiendra à Rennes le 8 octobre pour dénoncer les conditions de détention du (...)

21 mai 2016 - Rapport de la délégation de la CNSK à Diyarbakir

Délégation de la CNSK à Diyarbakir (Kurdistan) du 16 au 25 mars 2016.

17 avril 2016 - Pétition « Cessez de criminaliser le mouvement kurde en Belgique »

33 Kurdes sont poursuivis aujourd’hui par la justice belge sur la base de la législation belge (...)

25 mai 2015 - Débat : « Kurdistan : Ben û Sen, un quartier en mutation »

« Kurdistan : Ben û Sen, un quartier en mutation », débat dans le cadre du festival Etonnants (...)

21 avril 2015 - Atersadenn an AKB o tistreiñ eus Kurdistan war RBI

Izili ar gevredigezh AKB, Keneildedoù Kurdistan Breizh, a zo aet war talbenn Bro Siria lec’h (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 15 octobre 2017

Publication

1125 Articles
Aucun album photo
100 Brèves
28 Sites Web
18 Auteurs

Visites

602 aujourd’hui
815 hier
846659 depuis le début
23 visiteurs actuellement connectés