Vous voulez aider les familles kurdes dans leur démarche d’intégration ? Venez renforcer l’équipe animatrice des cours de français

dimanche 27 septembre 2009
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Les Amitiés kurdes de Bretagne (AKB) ont répondu à une demande kurde, voilà déjà quelques années, en soutien à des préoccupations d’accueil et, sous l’impulsion de Chantal et de Nuray, ont démarré des cours de français en 2005

Aujourd’hui, Josette, Marie-Annie, Michelle, Marie-Lou, Françoise, Ceylan et Chantal accueillent chaque semaine 24 femmes et 11 hommes, 5 fois par semaine, repartis en 2 groupes de niveau pour les femmes et un seul groupe pour les hommes.

Vous êtes intéressés ? Pour tous renseignements : Contact : Chantal 02 99 51 01 52 ou akbdrk chez orange.fr

Pour en savoir plus : lire la suite dans la discussion autour d’un « çay » (thé)...

Le çay ? Rien à voir avec une tasse d’eau chaude teintée ! Le çay ! c’est plus que le « Five o’clock Tea » ! C’est un véritable média du lien social que l’équipe animatrice des cours partage au moment de faire le bilan de l’année

Alors ? heureuses ?

-  eh bien oui, l’ambiance est bonne entre nous, le groupe est sympa, le courant passe, les relations établies ne se cantonnent pas seulement à l’apprentissage du français ; les femmes, notamment, ont souvent des questions à poser, des documents à se faire lire, des préoccupations liées à leur famille ou à la vie courante.

Toutes kurdes ?

-  les femmes sont kurdes

-  sauf deux : l’une est turque et l’autre algérienne

-  par contre, le groupe d’hommes est « mixte » puisqu’il compte 5 Kurdes, 4 Portugais et 2 Algériens.

Le public visé est donc large ?

-  le public visé par AKB est kurde mais nous acceptons les personnes d’origine étrangère qui veulent se joindre au groupe et que nous envoie le centre social, par exemple.

Fidélisé ?

-  le nombre de participants est variable selon les jours et les semaines, de 4 à 10 par séance,

-  une bonne douzaine de personnes est assidue

-  il faut aussi noter une forte motivation à apprendre, plusieurs personnes suivant même des cours dans d’autres structures (CLPS, Foyer Guy Houist, MultiMedia au Triangle...)

-  les femmes sont plus assidues que les hommes ! (rires...)

Avez-vous décelé des difficultés spécifiques ?

-  la plus grosse difficulté réside dans le fait que les niveaux ne sont pas homogènes, que de nombreuses personnes ne sont jamais allées à l’école dans leur pays.

-  pour certains et pour certaines, l’élocution reste difficile et nous avons remarqué que les personnes qui sont en France depuis longtemps s’expriment plus difficilement que les « primo-arrivantes » mais font preuve d’une meilleure compréhension.

Ce qui demande une pédagogie adaptée...

-  la pédagogie utilisée joue simultanément sur le groupe et l’individualisation
-  être 2 dans chaque groupe le permet

-  nous utilisons les éléments concrets de la vie courante : le temps, les événements...

-  les courses, la cuisine, l’école, les fêtes…

-  dans chaque cours, nous prenons en compte conversation, construction de phrases et écriture

Apprendre le français est-elle la seule préoccupation des participants ?

-  que non ! Nous le voyons au plaisir qui se reflète sur les visages et à la nature des questions posées à propos des évènements politiques, par exemple

-  ou des animations qui se passent au centre social

Quelles sont les motivations qui vous poussent à continuer ?

-  l’activité elle-même est motivante...

-  et les personnes qui suivent les cours sont si attachantes !

Pourquoi un renforcement de l’équipe d’animation et d’enseignement ? (rires ironiques)

-  Il y a des perspectives de développement ! (rires)

-  plus sérieusement, 5 cours par semaine signifient que 3 d’entre nous assurent plusieurs cours par semaine et nous souhaiterions alléger notre temps de présence

-  oui, nous souhaiterions mieux répartir les tâches

Que souhaitez-vous dire à ceux ou celles qui seraient prêts à répondre à votre appel ?

-  venez, on s’amuse beaucoup (rires)

-  c’est gratifiant car il y « retour sur investissement »

-  On apprend autant qu’on donne


Les cours de français organisés par l’association AMITIES KURDES DE BRETAGNE reprennent au CENTRE SOCIAL DES CHAMPS MANCEAUX, 81 Bd Albert 1er à RENNES.

- lundi soir de 20h à 21h30

- mardi matin de 9h30 à 11h30

- mardi après-midi de 14h à 16 h

- jeudi matin de 9h30 à 11h30

- vendredi matin de 9h30 à 11h30


Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

5 octobre 2016 - Manifestation kurde à Rennes le 8 octobre à 16h30

Une manifestation se tiendra à Rennes le 8 octobre pour dénoncer les conditions de détention du (...)

21 mai 2016 - Rapport de la délégation de la CNSK à Diyarbakir

Délégation de la CNSK à Diyarbakir (Kurdistan) du 16 au 25 mars 2016.

17 avril 2016 - Pétition « Cessez de criminaliser le mouvement kurde en Belgique »

33 Kurdes sont poursuivis aujourd’hui par la justice belge sur la base de la législation belge (...)

25 mai 2015 - Débat : « Kurdistan : Ben û Sen, un quartier en mutation »

« Kurdistan : Ben û Sen, un quartier en mutation », débat dans le cadre du festival Etonnants (...)

21 avril 2015 - Atersadenn an AKB o tistreiñ eus Kurdistan war RBI

Izili ar gevredigezh AKB, Keneildedoù Kurdistan Breizh, a zo aet war talbenn Bro Siria lec’h (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 6 juin 2017

Publication

1102 Articles
Aucun album photo
73 Brèves
25 Sites Web
16 Auteurs

Visites

127 aujourd’hui
445 hier
774969 depuis le début
15 visiteurs actuellement connectés