Leyla Zana menacée d’un nouveau procès

jeudi 12 janvier 2012

« Le premier Ministre Recep Tayyip Erdogan a sévèrement critiqué Leyla Zana en lui enjoignant de quitter le parlement et de rejoindre le PKK? » (Hurriyet.com.tr du 10/01/2012).

Leyla Zana, qui aurait déclaré que les armes étaient pour les Kurdes « une police d’assurance » est députée de Diyarbakir et sans doute la personnalité kurde la plus connue en Europe et dans le Monde.

Leyla Zana en quelques dates

Rappelons quelques dates.

20 octobre 1991 : après avoir prêté serment en turc à l’Assemblée Nationale, comme le veut le protocole, Leyla Zana, députée de Diyarbakir, ajoute en kurde : « J’ai fait ce serment pour la fraternité des peuples turc et kurde ». Résultat : levée de l’immunité parlementaire, arrestation, incarcération.

8 décembre 1994, condamnation à 15 ans de prison pour « séparatisme ».

2004 : Leyla Zana sort de prison et est reçue au Parlement européen qui lui a attribué en 1995 le prix Sakharov.

2007 : procès pour « fait de propagande au bénéfice d’une organisation illégale », sa candidature à la députation est invalidée, elle ne peut se présenter aux élections législatives. Nouvelle enquête judiciaire et nouveau procès pour avoir prôné une structure d’Etat fédéral pour la Turquie permettant aux Kurdes de jouir d’une autonomie. Condamnée à deux ans de prison, elle fait appel.

2008 : une peine de 60 ans d’emprisonnement est requise contre Leyla Zana pour neuf discours prononcés en 2007, au motif de « propagande envers une organisation illégale » et de « participation aux activités criminelles, bien que non membre, de l’organisation [terroriste] ». La procédure est toujours en cours.

2011 : Leyla Zana est élue députée de Diyarbakir.

L’activité politique de Leyla Zana n’a pas commencé en 1991. C’est le contact avec la prison qui a fait son éducation politique, d’abord en rendant visite à son mari, maire de Diyarbakir arrêté en 1980, atrocement torturé et condamné à 36 ans d’emprisonnement (il y restera 14 ans). Puis, en étant elle-même mise en état d’arrestation, en 1988, avec 83 autres épouses ou mères de détenus, accusée d’avoir « incité le peuple à la révolte ». Torturée, soumise à des interrogatoires musclés et à des traitements inhumains et dégradants, elle passera 50 nuits et 50 jours en prison au milieu de détenues de droit commun : « c’est de cette époque que date mon engagement. Quand j’ai appris qu’il y avait des femmes kurdes qui prenaient le fusil, cela m’a beaucoup touchée. Je me suis dit : cela change tout, la femme aussi est un être humain ».

« Avant l’abandon de la lutte armée, Il faut rétablir la confiance »

Aujourd’hui RT Erdogan a ordonné une enquête contre elle, pour sa déclaration, dans une interview au journal Yeni Ögür Politika, au sujet de la lutte armée :

Déposer les armes ne doit pas être à l’ordre du jour dans la situation actuelle tant que les Kurdes n’ont pas de la part de l’Etat les garanties constitutionnelles demandées. Pour autant, je me range dans le camp de ceux qui souhaitent le silence des armes car nous en avons assez de voir des jeunes se faire tuer dans cette guerre. Chacun d’entre nous ressent un profond chagrin à l’annonce de ces morts. Mais le pacte de confiance est rompu avec l’Etat depuis les années 80 et la lutte armée est une garantie pour les Kurdes. Il faut d’abord rétablir la confiance et pour ce, certaines mesures doivent être prises préalablement.

Deux procureurs sont chargés de l’enquête, celui de Diyarbakir a pour mission de formuler l’acte d’accusation et celui d’Ankara d’instruire une procédure de levée de l’immunité parlementaire.

André Métayer


photo ANF : Leyla Zana à Diyarbakir


Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

5 octobre 2016 - Manifestation kurde à Rennes le 8 octobre à 16h30

Une manifestation se tiendra à Rennes le 8 octobre pour dénoncer les conditions de détention du (...)

21 mai 2016 - Rapport de la délégation de la CNSK à Diyarbakir

Délégation de la CNSK à Diyarbakir (Kurdistan) du 16 au 25 mars 2016.

17 avril 2016 - Pétition « Cessez de criminaliser le mouvement kurde en Belgique »

33 Kurdes sont poursuivis aujourd’hui par la justice belge sur la base de la législation belge (...)

25 mai 2015 - Débat : « Kurdistan : Ben û Sen, un quartier en mutation »

« Kurdistan : Ben û Sen, un quartier en mutation », débat dans le cadre du festival Etonnants (...)

21 avril 2015 - Atersadenn an AKB o tistreiñ eus Kurdistan war RBI

Izili ar gevredigezh AKB, Keneildedoù Kurdistan Breizh, a zo aet war talbenn Bro Siria lec’h (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 12 juillet 2017

Publication

1112 Articles
Aucun album photo
73 Brèves
27 Sites Web
18 Auteurs

Visites

103 aujourd’hui
472 hier
805363 depuis le début
13 visiteurs actuellement connectés