Le Parti Socialiste européen dénonce « le cadre juridique très restrictif en Turquie, dont le but est de museler les dissidents »

dimanche 26 février 2012

Le Parti socialiste européen (PSE) s’est inquiété, dans un communiqué du 30 janvier dernier, des actions menées par les autorités turques à l’encontre de l’Union des Communautés du Kurdistan (KCK) qui touchent depuis avril 2009 plusieurs milliers de personnes, élus politiques, syndicalistes, représentants de mouvements sociaux, parmi lesquelles des membres du Parti pour la paix et la Démocratie (BDP), membre du PSE.

Philip Cordery, Secrétaire général du PSE, a notamment déclaré :

Le cadre juridique très restrictif en Turquie, dont le but est de museler les dissidents, doit être réformé en profondeur. De nouvelles mesures doivent être prises à l’égard des institutions démocratiques telles que le pouvoir judiciaire, de manière à garantir leur totale indépendance par rapport au gouvernement. Le PSE demande inlassablement que la question kurde soit appréhendée sous un angle nouveau, celui d’un processus politique et inclusif apportant un changement positif en Turquie par des moyens démocratiques et pacifiques. C’est la seule solution viable pour toutes les parties.

Arrestations en Turquie : le maire socialiste de Rennes condamne

Le maire de Rennes, Daniel Delaveau, déclare dans le journal Ouest France (22-02-12) qu’il ne peut rester sans réaction

face à la nouvelle vague d’arrestations qui a touché, fin 2011 et début 2012, des personnalités kurdes et notamment des représentants de la population. Près de 8 900 personnes ont fait l’objet de détention provisoire. 4 000 personnalités politiques, journalistes et avocats ont été incarcérés. A ce jour, 122 responsables politiques élus démocratiquement restent en prison.

Fervent défenseur de la liberté d’expression et des droits humains et des peuples, il entend répondre à l’appel de son homologue maire de Diyarbakir, Osman Baydemir, en condamnant fermement cette répression : il demande que les libertés fondamentales « des citoyens kurdes de Turquie » soient pleinement respectées.

Les villes de Rennes et de Diyarbakir entretiennent des liens d’amitié et de coopération depuis 1977.

André Métayer


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

5 octobre 2016 - Manifestation kurde à Rennes le 8 octobre à 16h30

Une manifestation se tiendra à Rennes le 8 octobre pour dénoncer les conditions de détention du (...)

21 mai 2016 - Rapport de la délégation de la CNSK à Diyarbakir

Délégation de la CNSK à Diyarbakir (Kurdistan) du 16 au 25 mars 2016.

17 avril 2016 - Pétition « Cessez de criminaliser le mouvement kurde en Belgique »

33 Kurdes sont poursuivis aujourd’hui par la justice belge sur la base de la législation belge (...)

25 mai 2015 - Débat : « Kurdistan : Ben û Sen, un quartier en mutation »

« Kurdistan : Ben û Sen, un quartier en mutation », débat dans le cadre du festival Etonnants (...)

21 avril 2015 - Atersadenn an AKB o tistreiñ eus Kurdistan war RBI

Izili ar gevredigezh AKB, Keneildedoù Kurdistan Breizh, a zo aet war talbenn Bro Siria lec’h (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 24 septembre 2017

Publication

1119 Articles
Aucun album photo
85 Brèves
28 Sites Web
18 Auteurs

Visites

407 aujourd’hui
813 hier
829675 depuis le début
22 visiteurs actuellement connectés