Communiqué du Mouvement des Femmes kurdes en Europe

mercredi 6 mars 2013
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Clara Zetkin, initiatrice du 8 Mars,
Rosa Luxembourg, porteuse du Mouvement Féministe,
Sakine Cansiz, légende de la résistance des Femmes.
Vive le 8 mars, journée internationale des Femmes !

Cette année, nous accueillons le 8 mars sans nos camarades Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Saylemez, sauvagement assassinées le 9 Janvier 2013, en plein cœur de Paris. Le gouvernement français n’a toujours pas fait la lumière sur ce massacre. Par contre, il n’hésite pas à renforcer ses relations diplomatiques et économiques avec la Turquie, ce qui est scandaleux étant donné les forts soupçons pesant sur cet Etat quant à son implication dans le triple assassinat. Ainsi, notre principale revendication pour la journée du 8 mars est que les auteurs et les commanditaires de ce crime odieux soient identifiés, jugés et condamnés par la justice française. Il y va des valeurs fondamentales de la démocratie en France et en Europe.

Pour toutes les femmes à travers le monde, le 8 mars symbolise la résistance contre le système capitaliste, contre toutes les formes de colonialisme, contre la domination masculine, contre toutes les violences à l’encontre des femmes et contre le féminicide. Il est de notre devoir d’être humain de lutter contre la mentalité masculine fondée sur le dénigrement, la dévalorisation et le vol des efforts des femmes.

A travers Clara Zetkin et Rosa Luxemburg, nous rendons hommage à toutes les femmes qui luttent pour la justice et pour la paix dans le monde entier. Nous ne les oublions pas et continuons à les faire vivre à travers notre lutte.

Le féminisme est profondément lié au combat pour l’égalité, la justice, la liberté et les droits humains. Ce combat qui a beaucoup apporté à l’humanité, principalement au cours des deux derniers siècles, représente un héritage historique pour les mouvements de libération des femmes. La lutte pour l’égalité et la liberté a valu à Olympe de Gouges d’être guillotinée sur la place de la Bastille, et à Rosa Luxemburg d’être froidement exécutée. C’est pour ces mêmes raisons que nos trois camarades, Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Saylemez, ont été exécutées.

Sakine Cansız était une figure éminente du mouvement des femmes kurdes. En tant que Kurde et en tant que femme, elle a résisté contre toutes les formes d’exploitation et de colonialisme durant ses 37 ans de lutte au sein du PKK. Sakine a été assassinée parce que, par sa résistance et son combat pour la libération des femmes, elle était un facteur de progrès pour la société kurde. Elle faisait sien le principe développé par le leader du peuple kurde Abdullah Öcalan, selon lequel “la libération de la société passe par la libération des femmes”. Le combat de Sakine Cansiz a grandement contribué à la mise en place et au développement de la démocratie sociétale au cours des 30 dernières années.

Malgré l’inscription du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) sur la liste des organisations terroristes de l’Union européenne et des Etats-Unis, malgré toutes les attaques de la Turquie, de l’Irak, de l’Iran et de la Syrie, malgré l’intensification par le parti islamiste AKP (au pouvoir en Turquie) des violences contre les Kurdes et contre les femmes, et malgré la condamnation d’Abdullah Ocalan et sa détention dans l’isolement total sur l’île-prison d’Imrali depuis 14 ans, notre lutte pour la libération du Kurdistan n’a cessé de se renforcer au fil du temps.

L’idéologie de la domination masculine entraîne une crise sérieuse du capitalisme à cette époque marquée par la progression du néolibéralisme au Moyen Orient, en Asie et en Afrique. Le mouvement de libération kurde est la seule force du Moyen-Orient à s’opposer à ces puissances néocolonialistes fondées sur l’esclavage des femmes et des peuples. Les régimes pions du Moyen-Orient tels que l’AKP, et les puissances hégémoniques occidentales secouées par la crise capitaliste ont exécuté nos trois camarades, afin de briser notre résistance. Mais, quoi qu’il nous en coûte, nous ne baisserons jamais les bras et continuerons à résister toujours plus fort. Car nous avons appris de Sakine Cansiz qu’il fallait “ résister pour vivre”.

En unissant nos forces pour la liberté, l’égalité, la paix et la démocratie, nous réaliserons le rêve de Clara, Rosa et Sakine.

Vive la solidarité internationale des Femmes !

Vive le 8 mars, journée de lutte et de résistance des Femmes !

Mouvement des Femmes Kurdes en Europe
8 mars 2013


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

16 janvier 2014 - Communiqué de l’Association iséroise des Amis des Kurdes

A Grenoble, une vingtaine de personnes, à l’appel de l’association des Kurdes de l’Isère et de (...)

14 février 2013 - A lire sur lemonde.fr : « Tourments au ’Petit Kurdistan’ »

Florence Aubenas et Guillaume Perrier ont réalisé une enquête remarquable, publiée sous le titre « (...)

22 janvier 2013 - Le Collectif nantais « Uni-es Contre une Immigration Jetable » soutient et appelle à la marche silencieuse du 26

Les amitiés kurdes de Bretagne et l’association kurde Amara organisent le samedi 26 janvier (...)

15 janvier 2013 - Dernier hommage

Mardi 15 janvier, un dernier hommage a été rendu à nos amies Rojbin, Sakine et Leyla, sauvagement (...)

14 janvier 2013 - A lire sur le blog de François Legeait

A lire, sur le blog de François Legeait, une analyse du comportement des journalistes (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 14 septembre 2017

Publication

1119 Articles
Aucun album photo
78 Brèves
28 Sites Web
18 Auteurs

Visites

368 aujourd’hui
702 hier
828153 depuis le début
20 visiteurs actuellement connectés