Les procès pour « terrorisme » en Turquie

lundi 21 octobre 2013
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Plusieurs procès pour délits d’opinion se déroulent en même temps dans différentes villes de Turquie, notamment à Istanbul, Diyarbakir, mais aussi à Izmir, Van, Mardin, Sirnak, Batman, pour ne citer que ces quelques tribunaux.

Ils ont tous un point commun, celui de vouloir éradiquer l’Union des Communautés du Kurdistan (KCK), accusée de vouloir remplacer les institutions officielles et de favoriser une insurrection. En prônant le "confédéralisme démocratique" le KCK propose en quelque sorte une démarche politique qu’on peut qualifier de révolutionnaire, car elle s’appuie, à la base, sur des assemblées de quartier et de ville dans les quelles se trouvent des représentants de la société civile (militants associatifs et syndicaux, journalistes, avocats...) et des élus politiques. Elles ont été impulsées par le parti kurde, le DTP (remplacé à sa dissolution par le BDP) durant les municipales de 2009, et lui ont permis de remporter une large victoire. C’est pourquoi, au lendemain des élections, le 14 avril 2009, tous les dirigeants des dites assemblées ont été interpellés : ce fut la première vague d’arrestation. Aujourd’hui, ce sont des milliers, élus et cadres politiques, militants associatifs, avocats, journalistes, syndicalistes, pour la plupart toujours maintenus en détention, qui sont jugés, au cours de procès interminables.

Pour autant la répression de s’arrête pas là : le Conseil d’Etat vient de destituer de ses fonctions le maire BDP de Igdir, après qu’il ait été condamné dans le cadre des procès KCK. Il s’agit du 22ème maire kurde destitué depuis les élections municipales de 2009. Ils sont 17 sous les verrous. Plus de cent Kurdes ont en outre été arrêtés au cours du mois de septembre 2013.

15ème Cour d’Assise d’Istanbul : procès KCK des journalistes - prochaine audience : 28/10/2013

Ce procès ne concerne pas la totalité des journalistes et éditeurs poursuivis. Seuls 46 journalistes et éditeurs sont concernés, dont 22 sont toujours en détention. Au terme de cette 6ème audience qui a eu lieu devant la 15ème Cour d’Assise d’Istanbul deux journalistes seulement, Irfan Bilgiç et Fatma Koçak, ont été remis en liberté. La prochaine audience est reportée au 28/10/2013.

Le rapport de juillet-août-septembre 2013 de BIA Media Monitoring révèle que 48 journalistes ont été agressés et 11 placés en détention lors de la résistance de Gezi en Turquie. À la date d’octobre 2013, 66 journalistes et 27 éditeurs sont toujours en prison. 28 journalistes, auteurs et représentants des médias ont été condamnés à des peines d’emprisonnement allant jusqu’à la perpétuité. Entre juillet et septembre 2013, le Conseil supérieur de la radio et de la télévision a remis 79 448 avertissements, 448 amendes aux chaînes de télévision, 75 avertissements et 48 amendes aux radios. Au moins 10 journalistes et 1 universitaire ont été forcés à la démission en raison de leurs opinions sur la résistance de Gezi. 11 journalistes et 6 universitaires ont été licenciés.

Le collectif VAN (Vigilance arménienne contre le Négationnisme) est consterné d’apprendre, à l’issue de l’audience du procès, que le jeune éditeur Deniz Zarakolu, fils de Ragip Zarakolu, fondateur des Editions Belge, et les collaborateurs de la maison d’édition, Ayse Berktay, traductrice et A. Dursun Yildiz, restent sous les verrous :

la justice turque persiste et signe dans la répression envers les intellectuels de Turquie. Elle s’enferre chaque jour davantage dans un procès ubuesque. Sur les dizaines de prévenus qui ont défilé dans le box des accusés depuis le début du mois, seuls quatre étudiants ont été remis en liberté hier. Ils ont perdu deux ans de leur vie derrière les barreaux.

6ème Cour d’Assise de Diyarbakir : procès KCK - prochaine audience : 28/10/2013

L’audience concernant 175 prévenus, élus et cadres politiques, dont 97 sont toujours en détention, a eu lieu le 11/10/2013 devant la 6ème Cour d’Assise : c’était la 16ème session et la 59ème audience. Le tribunal a refusé toute demande de remise en liberté. L’affaire est reportée au 13/01/2013.

Il faut savoir que plusieurs procureurs ont lancé des enquêtes visant 27 responsables politiques kurdes). En 2012, 24 des 29 députés kurdes ont été soumis à 75 enquêtes.

Procès des avocats d’Öcalan - prochaine audience : 19 décembre 2013

Ce procès s’est ouvert à Istanbul le 16 juillet dernier, il concerne 46 avocats, dont 36 détenus, un journaliste et trois employés du bureau. La prochaine audience est fixée au 19 décembre 2013.

Procès des avocats des avocats - prochaines audiences : 24, 25 et 26 décembre 2013

Ces avocats ont été interpellés dans la nuit du 18 janvier 2013 : Ils sont tous membres de Çagdas Hukukcular Dernegi – ÇHD, « Association des avocats progressistes » qui fournit une assistance juridique aux victimes de violations des droits humains. Les prochaines audiences se tiendront les 24, 25 et 26 décembre 2013.

André Métayer


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 21 janvier 2018

Publication

1222 Articles
Aucun album photo
121 Brèves
24 Sites Web
22 Auteurs

Visites

71 aujourd’hui
552 hier
1075880 depuis le début
12 visiteurs actuellement connectés