Le PDK et l’UPK rayés de la liste américaine des organisations terroristes

samedi 24 janvier 2015
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Brett McGurk, vice-secrétaire d’État américain pour l’Irak et la Syrie, a annoncé le 13/12/14 sur son compte Twitter :

le Congrès a adopté le NDAA (National Defense Authorization Act) avec une disposition retirant l’UPK? et le PDK? de la liste des organisations désignées en vertu des lois américaines sur l’immigration. Cette désignation injuste compliquait les procédures de visas pour beaucoup de Kurdes désireux de visiter les Etats-Unis.

Le Parti démocratique du Kurdistan de Massoud Barzani et celui de l’Union patriotique du Kurdistan de Jalal Talabani avaient été tous deux placés sur cette liste noire en 2001, dans le cadre du Patriot Act. Cette disposition va notamment faciliter le soutien armé des États-Unis aux Kurdes, dans leur lutte contre le prétendu « Etat islamique ». En présentant le projet de loi en avril 2014, le sénateur John McCain avait déclaré :

il est temps de cesser de traiter le PDK et l’UPK comme des terroristes. Cette désignation dans le Patriot Act comme organisations terroristes trahissait nos amis et alliés kurdes qui ont servi comme une force stabilisatrice dans la région et affiché leur fidélité cohérente aux États-Unis tout au long des années.

Les peshmergas sont devenues fréquentables au point de voler la vedette au PYD? et au PKK?

Nous nous réjouissons de cette décision qui montre néanmoins la singularité de ces listes établies non pas en fonction d’actes punissables par une autorité judiciaire indépendante mais en fonction d’intérêts conjoncturels liés à l’autorité qui décide. C’est vrai pour le Département d’État Américain, c’est la réalité aussi pour le Conseil de l’Union européenne. Les peshmergas du Kurdistan sud sont devenus fréquentables. France 3, dans son intéressant reportage sur Kobanê, interviewe un "commandant des peshmergas" qui explique que, sur 13 quartiers que comporte Kobanê, "nous en contrôlons dix". France 3 oublie de préciser que les troupes au sol sont composées des forces combattantes (les YPG? et YPJ?) du principal parti kurde de Syrie (le PYD), du PKK (les HPG? et YJA Star), épaulées par 150 – seulement - peshmergas du Kurdistan sud et quelques unités de l’Armée libre de Syrie (ASL).

Plus étonnant encore, dans la séquence suivante, France 3 interviewe "Armandj, combattant - unité de protection du peuple peshmerga", précise le bandeau, alors qu’il appartient aux YPG (l’écusson a échappé à la sagacité de France 3), qui ne sont pas sur une liste d’organisations terroristes mais dont on sait les liens qui les unissent au PKK. Il apparaît de plus en plus incongru que le PKK ne soit pas retiré des listes des organisations terroristes. A quand le sénateur John McCain disant : "il est temps de cesser de traiter le PKK comme des terroristes ?"

André Métayer


Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

4 août 2015 - Communiqué de l’UDB

Communiqué de l’UDB : « Ne laissons pas Erdogan détruire la démocratie kurde »

19 octobre 2014 - « Protégons les Kurdes et les Syriens »

« Protégons les Kurdes et les Syriens », un point de vue de Kendal Nezan publié dans Le Monde du 16 (...)

9 juillet 2014 - A lire : « L’Europe vue par les partis politiques turcs »

« L’Europe vue par les partis politiques turcs » par Burçin Gerçek.

6 mai 2014 - Ce que le Kurdistan d’Irak fait au « grand » Kurdistan

« Ce que le Kurdistan d’Irak fait au « grand » Kurdistan. Enjeux et modalités de la constitution d’un (...)

17 septembre 2013 - Ur pennad e Bremañ diwar-benn stad an traoù e Kurdistan

Embannet eo bet gant ar gelaouenn viziek Bremañ ur pennad dedennus-tre diwar-benn stad an traoù (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 6 juin 2017

Publication

1103 Articles
Aucun album photo
73 Brèves
25 Sites Web
16 Auteurs

Visites

358 aujourd’hui
445 hier
775200 depuis le début
17 visiteurs actuellement connectés