Dissolution du DTP en Turquie : sabotage de l’ouverture démocratique

jeudi 17 décembre 2009

Unvaniezh Demokratel Breizh - Union Démocratique Bretonne

Membre de la fédération Régions & Peuples Solidaires

Membre du Parti Démocratique des Peuples d’Europe – Alliance Libre Européenne

St Brieuc le 17 décembre 2009

Une nouvelle fois la répression vient de s’abattre sur le peuple kurde de Turquie. En effet, la Cour constitutionnelle a prononcé, ce 11 décembre, la dissolution du principal parti pro-kurde en Turquie, le DTP (parti pour une société démocratique).

Ce parti, créé à la suite des interdictions successives des différents partis kurdes (1993, 1994, 2004) avait réussi, malgré les tracasseries politiques et militaires diverses à faire élire 21 députés au parlement turc et, lors des élections locales et régionales de mars 2009, à s’imposer dans une centaine de municipalités dont la métropole kurde Diyarbakir. Le succès le rendait incontournable sur la scène politique turque c’est pourquoi il a provoqué le courroux du parti islamo conservateur au pouvoir (l’AKP) et des partis nationalistes d’extrême droite (MHP) et de « gauche » (CHP). Le gouvernement d’Erdogan, malgré ses déclarations sur sa volonté d’ouverture démocratique, suite aux pressions de l’Union européenne, n’a pas évité cette grave atteinte à la démocratie qu’est la dissolution d’un parti légal.

Cette décision est lourde de conséquence : démission des 21 députés du DTP, arrestation en chaîne de cadres et élus de ce parti, destruction de la démocratie locale et en conséquence radicalisation des actions des militants kurdes. C’est-à-dire tout le contraire du chemin de la paix. Une fois de plus, le gouvernement turc montre son incapacité à tenir une ligne de conduite claire de démocratisation du pays.

Cependant le congrès du DTK a immédiatement créé, en place du parti dissous, le BDP (parti pour la paix et la démocratie), preuve de sa détermination à continuer la lutte.

L’Union démocratique bretonne dénonce fermement cette dissolution du DTP et s’associe à l’Union européenne et particulièrement à notre groupe Verts- ALE du parlement européen pour condamner fermement ce recul démocratique.
Elle réaffirme sa solidarité avec la lutte du peuple kurde pour la reconnaissance de ses droits culturels et politiques, elle continuera à apporter son soutien aux réfugiés politiques kurdes en Bretagne. Elle est solidaire de l’association « les Amitiés kurdes de Bretagne » qui se démène sans compter pour défendre les droits du peuple kurde ici et là- bas.

Nicole Logeais - Responsable des relations internationales de l’UDB



Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 19 novembre 2017

Publication

1133 Articles
Aucun album photo
110 Brèves
23 Sites Web
18 Auteurs

Visites

316 aujourd’hui
668 hier
870097 depuis le début
13 visiteurs actuellement connectés