Los artículos más recientes

Domingo 21 de enero de 2018
por  Amitiés kurdes de Bretagne

Carte interactive du Kurdistan

Voir en plein écran
Cette carte fait l’objet d’un travail régulier, fondé sur des recherches auprès de sources dignes de confiance, avec une mise à jour régulière deux à trois fois par semaine, si nécessaire, en fonction des informations géographiques sur les opérations militaires. Elle est directement accessible depuis l’onglet «Carte du Kurdistan» en haut à gauche du site. Les mises à jour sont mentionnées en sous-titre et sont signalées régulièrement sur le compte twitter @AmKurBret. Merci à @Syria_Rebel_Obs ; @Kobane_YPG ; @MarkMonmonier ; @DefenseUnits ; @deSyracuse ; @ChuckPfarrer ; @anfenglish ; @jackshahine ; @comcen76 ; @_paulo34 ; @ColdKurd ; @Avashin ; @sylezjusz
Il s’agit d’une carte dynamique régulièrement complétée. La quantité d’information présentée peut cependant nuire à la lisibilité quand le niveau de zoom est bas («+ / -» en haut à gauche), en ce cas cliquer sur «Légende» en bas à droite permet d’accéder à la liste des calques et de choisir les groupes de données à privilégier.
Par ailleurs (...)

Sábado 8 de diciembre de 2018
por  Amitiés kurdes de Bretagne

Début du procès de Selahattin Demirtaş le 12 décembre, «criez à cette occasion soutien et solidarité»

A la demande d’Emmanuelle Collas, éditrice en langue française de L’Aurore, recueil de nouvelles écrites en prison par Selahattin Demirtaş, nous publions très volontiers la lettre que Selahattin Demirtaş lui a confié. «Merci de lire sa lettre,» écrit notamment Mme Collas, «et de la relayer le plus possible. Surtout n’hésitez pas à lui répondre. Je me suis en effet engagée à le tenir au courant, autant que possible, de toutes les manifestations de soutien à son égard».
André Métayer
Edirne (Turquie), le 24 novembre 2018, Centre pénitentiaire de haute sécurité
Je vous fais parvenir cette lettre par l’intermédiaire de mes avocats, depuis le Centre pénitentiaire de haute sécurité d’Edirne, où que je suis détenu en toute illégalité depuis maintenant deux ans. Le 4 novembre 2016, 12 députés et moi-même avons été arrêtés au mépris des lois. Tout ce que l’on nous reproche, ce sont les propos que nous avons tenus et publiés dans la presse. Nous sommes en réalité les otages d’un enchaînement de pressions et de décisions (...)

Viernes 7 de diciembre de 2018
por  Amitiés kurdes de Bretagne

Demirtaş reste en prison, Öcalan est en isolement total depuis 2016, les grèves de la faim illimitées commencées dans les prisons turques vont s’étendre

Le président Erdoğan nargue ses homologues européens et se moque des institutions européennes. Sa seule obsession est de «génocider» le peuple kurde, comme ont pu le faire, cent ans plus tôt, les chefs du parti des Jeunes Turcs avec les populations arméniennes. Seuls les moyens employés diffèrent. Il n’hésite pas à étendre sa répression au-delà des frontières avec son ingérence tant en Irak qu’en Syrie, poursuivant les Kurdes toujours sous le prétexte fallacieux de lutter contre le terrorisme. Un des moyens employés en Turquie est de ratisser large, en remplissant les prisons de tous ses opposants et de mettre au secret les chefs les plus charismatiques. Le peuple kurde ne peut rester sans réagir.
Demirtaş reste en prison
Selahattin Demirtaş va rester en prison : la justice turque aux ordres du président dictateur a rejeté l’appel de la condamnation à 4 ans et 8 mois d’emprisonnement pour «propagande terroriste». La justice a fait preuve, en l’occurrence, d’une diligence inhabituelle, qui permet à la (...)

Jueves 6 de diciembre de 2018
por  Amitiés kurdes de Bretagne

A l’occasion du 40° anniversaire de la création du PKK, Remzi Kartal communique l’enthousiasme et la détermination qui l’habitent

Remzi Kartal était au grand rassemblement des Kurdes de Bretagne à Saint-Aubin-du-Cormier le 18 novembre dernier, à l’occasion du 40° anniversaire de la création du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK). Reprenant le communiqué de l’Union des Communautés du Kurdistan (KCK), le co-président de Kongra-gel (branche politique du PKK) a rappelé que 40 ans s’étaient écoulés depuis le congrès fondateur du PKK du 27 novembre 1978 et a ajouté que le 40e anniversaire était célébré avec enthousiasme partout où vivent les Kurdes et leurs alliés : «nous célébrons ce jour avec tous nos camarades, avec notre peuple, avec notre leader Abdullah Öcalan. Nous le célébrons avec respect et gratitude pour tous ceux et celles qui sont tombés martyrs.» Et d’ajouter que les Kurdes de Turquie préparaient avec détermination les élections de 2019 :«malgré les menaces d’emprisonnement qui planent sur la tête de tout élu, nous ne manquons pas de candidats.»
Les cinq cents Kurdes présents l’ont ovationné. Chants, danses traditionnels et (...)

Lunes 26 de noviembre de 2018
por  Amitiés kurdes de Bretagne

Debout les femmes

A l’appel de Zin 35, association des femmes kurdes de Rennes, deux cents femmes (et quelques hommes) ont défilé dans les rues de Rennes sous les applaudissements des passants. Femmes kurdes auxquelles s’étaient jointes des femmes irakiennes, arabes et rennaises, soutenues par des représentantes du Mouvement de la Paix, de la Maison internationale de Rennes, des Amitiés kurdes de Bretagne et du Conseil démocratique kurde de Rennes. Mme Bougeard, adjointe à la maire de Rennes avait envoyé un message de soutien. De la dalle du Colombier à la place de la République, les femmes ont délivré leur message :
Debout les Femmes, Luttons contre toutes formes de violence physique, sexuelle et psychologique qu’elles soient exercées au sein de la famille, de la vie sociale et professionnelle, ou qu’elles soient perpétrées ou tolérées par un Etat, totalitaire ou en guerre. Luttons pour faire de l’égalité femmes-hommes une grande cause nationale. Soyons solidaires des femmes engagées dans la lutte contre Daesh et (...)

Lunes 26 de noviembre de 2018
por  Amitiés kurdes de Bretagne

Lorène Güney était l’invitée de la librairie Planète Io à Rennes

Son livre, Le goût des oursins, paru en juillet aux éditions Turquoise dans la collection Altérités, ne « traite » pas de la « question » kurde, il nous plonge dans la Turquie islamo-fasciste d’Erdogan, de la manière la plus romanesque qui soit.
Les premières vues sur cette société empruntent l’itinéraire et le regard de Mona, une jeune femme française qui partage une colocation à Istanbul avec deux autres jeunes femmes, Nur, une turque, et Yoldas, une kurde. Toutes trois appartiennent à des milieux variés, tant professionnels et sociaux, que culturels et politiques. Encore surprise, parfois choquée, souvent amusée par l’étrangeté des situations de la vie quotidienne, des goûts, des mœurs, des croyances qu’elle observe, elle réalise lentement qu’elle est « étrangère » dans ce pays, non du fait de sa nationalité française, mais du fait qu’elle n’est ni turque ni musulmane sunnite, au même titre donc que toutes les minorités opprimées par cet Etat, Kurdes, Arméniens, alévis, femmes, homosexuels…
Romanesque, (...)

Viernes 23 de noviembre de 2018
por  Amitiés kurdes de Bretagne

Erdoğan refuse de libérer Demirtaş

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a rejeté mardi la décision rendue plus tôt par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) sommant Ankara de libérer l’opposant kurde Selahattin Demirtaş, écroué depuis 2016. La CEDH a condamné la Turquie à verser 10 000 euros au requérant pour dommage moral et 15 000 euros pour frais et dépens. Rappelant les conclusions de la Cour, selon laquelle les prolongations de la détention de M. Demirtaş «poursuivent un but inavoué prédominant, celui d’étouffer le pluralisme et de limiter le libre jeu du débat politique,» la Présidente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), qui a demandé également la libération immédiate de Selahattin Demirtaş, a ajouté que les parlementaires ont besoin de certaines garanties et d’un haut niveau de protection de leurs droits et libertés fondamentaux pour pouvoir exercer leur mandat démocratique de manière efficace : « c’est pourquoi nous avons le devoir, en tant que membres de l’APCE et en tant que parlementaires nationaux, de (...)

Miércoles 21 de noviembre de 2018
por  Amitiés kurdes de Bretagne

Festival des solidarités du 16 novembre au 2 décembre à Rennes

«Pour cette édition 2018 du festival des Solidarités, l’ambition de la Maison internationale de Rennes, des associations et des partenaires qui l’organisent, est d’informer et d’aider chacun.e à comprendre les enjeux de notre monde qui bouge à travers quatre thèmes : l’alimentation, les migrations, les femmes et les nouvelles formes d’engagement. Le sujet»média et démocratie«est également au cœur du Festisol, avec la célébration à Rennes des dix ans de Mediapart» et ce pour permettre à chacune et à chacun d’exercer sa solidarité en pleine conscience, conclue Ghania Boucekkine, présidente de la MIR.
Les Amitiés kurdes de Bretagne (AKB), l’une des associations qui, en 1998, ont créé la «nouvelle MIR», participent à ses activités et bénéficient de cette expérience commune faite de contacts humains, d’échanges de savoirs et de savoir-faire, d’activités imaginées et réalisées solidairement. Elles saluent Festisol, un temps fort dans la vie associative rennaise.
Le programme complet est distribué gratuitement, on peut le (...)

Miércoles 21 de noviembre de 2018
por  Amitiés kurdes de Bretagne

Appel des femmes kurdes de Zin 35 à toutes les femmes

Zin 35 (association des femmes kurdes de Rennes) organise une manifestation le samedi 24 novembre 2018 pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, avec le soutien du Conseil démocratique kurde de Rennes (Amara CDK-R). Les femmes de Zin 35 lancent un appel à toutes les femmes pour qu’elles viennent les rejoindre à 15h30, dalle du Colombier à Rennes, pour une marche qui les conduira place de la République. Cette manifestation est organisée en prélude de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes célébrée le 25 novembre et soutenue par l’ONU. Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes
La date du 25 novembre a été retenue le 17 décembre 1999 pour cette journée par l’Assemblée générale de l’ONU en hommage aux trois sœurs Mirabal, Patria, Minerva et María Teresa, militantes politiques assassinées le 25 novembre 1960 par le dictateur de la République dominicaine. En 1993, l’ONU a défini la violence à l’égard des femmes comme «tous actes de (...)

Miércoles 14 de noviembre de 2018
por  Amitiés kurdes de Bretagne

Hommage à Ahmet Kaya, chanteur kurde engagé, l’un des plus grands chanteurs de Turquie du XX° siècle

Un hommage sera rendu à Ahmet Kaya au cimetière du Père Lachaise le 16 novembre prochain, jour anniversaire de sa mort. Ahmet Kaya, chanteur, écrivain et compositeur originaire d’Adiyaman, décédé à Paris d’une crise cardiaque à l’âge de 43 ans, a été inhumé le 19 novembre 2000 dans ce célèbre cimetière parisien, loin de sa terre natale et de son peuple qu’il chérissait tant. Sa voix rebelle et bouleversante qui faisait trembler les puissants et dans laquelle se reconnaissaient des millions de Kurdes et de Turcs déshérités, broyés, marginalisés par un système implacable s’est tue en un matin pluvieux. En France, la disparition de ce grand artiste dissident est passée inaperçue. Tout comme ses obsèques rassemblant au Père-Lachaise près de 15 000 Kurdes et Turcs accourus d’une dizaine de pays d’Europe, partagés entre l’émotion et la douleur d’enterrer encore en terre étrangère l’un de leurs plus illustres combattants de la liberté écrit Kendal Nezan, président de l’Institut kurde de Paris. Sa dépouille repose à (...)

Sábado 10 de noviembre de 2018
por  Amitiés kurdes de Bretagne

Lavrio, le refuge de l’espoir

Un convoi solidaire – chargé de médicaments et du matériel médical - organisé par les syndicats Sud-Education, Solidaires et CGT, auquel s’était joint Tony Rublon, président des Amitiés kurdes de Bretagne, s’est rendu récemment à Lavrio, situé à une soixantaine de kilomètres au sud d’Athènes, au camp de réfugiés migrants venant pour la plupart de la région d’Afrin. Il s’agissait d’une mission exploratoire, mise sur pied à la demande des responsables du camp, pour examiner les réponses possibles, d’une façon pérenne, aux nécessités les plus urgentes. Après de nombreux échanges avec les habitants du camp, avec les représentants de l’assemblée et les coordinateurs, il a été convenu que les Amitiés kurdes de Bretagne organiseront au courant de l’année 2019 des activités culturelles sous la forme d’ateliers pour les enfants et pour les adultes du camp. Les besoins matériels et sanitaires sont énormes dans ces camps : «l’aide économique que la Turquie reçoit de l’Union européenne pour retenir les migrants ne trouve pas (...)

Sábado 10 de noviembre de 2018
por  Amitiés kurdes de Bretagne

Monsieur Erdoğan, vous n’êtes pas le bienvenu à Paris

Le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdoğan, doit effectuer une visite de deux jours en France, au cours desquels il assistera aux commémorations du 11 novembre marquant le 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale, en compagnie de 80 chefs d’Etat et de gouvernements dont le président américain Donald Trump et le président russe Vladimir Poutine. Il doit aussi participer au tout premier Forum sur la Paix à Paris et tenir des réunions bilatérales, notamment avec Trump et Macron.
Dans une tribune au «Monde» un collectif de personnalités proteste à sa manière contre la présence d’ Erdoğan, qui perpétue le négationnisme d’Etat de la Turquie à l’égard du génocide arménien : «la paix ne saurait passer par les non-dits ou la complaisance envers les crimes du passé comme du présent».
Les crimes du présent, nous les dénonçons ici à longueur de colonnes, sans que nos gouvernants ne changent d’un iota leur politique de complaisance envers l’homme qui emprisonne par milliers journalistes, (...)

Martes 6 de noviembre de 2018
por  Amitiés kurdes de Bretagne

Erdoğan veut écraser Kobanê, symbole de la résistance kurde face à l’Etat islamique

«Quatre ans après la victoire historique de Kobanê par les forces YPG/YPJ, la Turquie veut sa revanche, bombardements et offensives militaires sont menées en coordination direct avec l’EI» comme le dénonçait le Collectif Droit de l’Homme Turquie - Solidarité Kurdistan 13 en appelant à manifester dimanche dernier à Marseille, pour dire «stop à Erdoğan».
Le 1° novembre c’était le Conseil démocratique kurde de Rennes qui organisait une une marche à l’occasion de la journée mondiale pour Kobanê jeudi et qui invitait toutes les organisations démocratiques à se joindre à ce rassemblement. Et le 13 octobre dernier c’étaient les Amitiés kurdes de Lyon qui organisaient une soirée de solidarité avec le peuple kurde. D’autres manifestations s’organisent à La Roche s/Yon par exemple.
Il faut bien que les citoyens se lèvent tant leurs dirigeants semblent tétanisés… Comme dans les années trente ?
«Je suis frappé par cette ressemblance entre le moment que nous vivons et celui de l’entre-deux guerres» a déclaré très (...)

Martes 6 de noviembre de 2018
por  Amitiés kurdes de Bretagne

Figen Yüksekdağ, ancienne coprésidente du HDP, reste en prison

Lors de la 7ème audience de septembre dernier, Figen Yüksekdağ, ancienne co-présidente du Parti démocratique des Peuples (HDP), s’était défendue en niant les accusations portées contre elle : « je suis une otage jetée en prison mais je suis très fière du combat que j’ai mené ».
Lors de la 8ème audience, à laquelle la prévenue n’était même pas présente, la 16° Haute Cour pénale d’Ankara, qui a tenu séance au campus de la prison de Sinan, a décidé de maintenir Figen Yüksekdağ en détention au motif de «de soupçons d’activités criminelles profondes».
La prochaine audience est fixée au 16 janvier 2019.
André Métayer

Martes 30 de octubre de 2018
por  Amitiés kurdes de Bretagne

1er novembre à Rennes : Journée mondiale pour Kobanê

Les Amitiés kurdes de Bretagne sont solidaires du Conseil démocratique kurde de Rennes, qui organise une marche à l’occasion de la journée mondiale pour Kobanê jeudi 1er novembre 2018 et qui invite toutes les organisations démocratiques à se joindre à ce rassemblement :
Kobanê, symbole de la résistance
Le 15 septembre 2014, Daech attaquait la petite ville kurde de Kobanê, au nord de la Syrie, avec une artillerie lourde prises aux armées irakienne et syrienne. Dès le début de l’offensive, le monde entier pensait que les combattant.e.s kurdes, avec les moyens dérisoires dont ils disposaient, et privés de tout soutien international, ne tiendraient que quelques jours face à cette organisation monstre. Mais plus le temps passait, plus la résistance de Kobanê grandissait. Le 1er novembre 2014, des actions de solidarité avec Kobanê ont eu lieu partout dans le monde: Kobanê était devenue le symbole de la résistance de l’humanité contre l’obscurantisme. Finalement, la résistance kurde a eu raison de cette (...)

Agenda

<<

2018

 

<<

Diciembre

 

Hoy

LuMaMiJuViSDo
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Del web

Estadísticas

Última actualización

Domingo 21 de enero de 2018

Publicatión

1230 Artículos
Aucun album photo
121 Breves
24 Sitios Web
22 Autors

Visitas

329 hoy
343 ayer
1085513 desde el principio
8 visiteurs actuellement connectés