Eyyup Faruk Doru : « Nous sommes la 3° force politique en Turquie »

Accueilli en tant que représentant du peuple kurde, Eyyup Faruk Doru était l’invité d’honneur de l’assemblée générale des Amitiés kurdes de Bretagne à laquelle a assisté Mme Ghania Boucekkine, présidente de la Maison internationale de Rennes. Mme Flavie Boukhenoufa, adjointe à la maire de Rennes, chargée des relations internationales et de l’odonymie, était excusée. Faruk, adhérent des AKB depuis la première heure, était en quelque sorte dans son jardin et, après avoir brossé le tableau de la situation des Kurdes dans les quatre parties du Kurdistan, a répondu longuement à la question qui taraude les esprits : les élections législatives et présidentielles qui vont se dérouler en 2023 en Turquie, vont-elles changer la donne ?… Lire la suite

Appel à manifester le 11/6 contre le “Poutine turc” qui emprisonne ses opposants en Turquie et poursuit ses “opérations spéciales” en Irak et en Syrie

Depuis le 14 avril 2022, le président dictateur Recep Tayyip Erdoğan mène une opération militaire dans plusieurs régions du Bashûr (Kurdistan d’Irak), avec l’objectif principal de frapper les forces du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK). Cette campagne militaire s’inscrit en outre dans le projet turc de reconstitution des frontières de l’empire ottoman à travers l’annexion des territoires kurdes du nord de l’Irak,

 déclare Le Conseil démocratique kurde en France (CDK-F) qui appelle à manifester ce samedi 11 juin.… Lire la suite

Erdoğan, comme Poutine, tente de sauver sa dictature en s’enfonçant dans la guerre

Depuis le 17 avril l’armée turque a lancé une offensive dans le nord de l’Irak contre les forces du PKK. Troupes aéroportées, avions de chasse, hélicoptères, obusiers sont engagés contre les zones libres du Kurdistan. En parallèle les forces de Barzani attaquent les Yézidis dans la région de Şengal. Erdoğan et Barzani ont poussé le cynisme jusqu’à coordonner leurs attaques contre la résistance kurde et la minorité kurde victime des massacres de Daech.

Lire la suite

Abdullah Öcalan, l’interlocuteur incontournable

Pourquoi, après 23 ans d’enfermement, où tout est fait pour qu’il soit l’oublié de l’Histoire, Abdullah Öcalan suscite-t-il toujours autant d’attention – pas toujours bienveillante – dans le monde et de ferveur chez les Kurdes, toutes générations confondues ? Pourquoi Abdullah Öcalan, président du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) qui a fait l’objet d’un véritable complot international, reste-t-il l’interlocuteur incontournable de l’Etat turc en vue d’un règlement politique de la question kurde ?… Lire la suite

Pour Remzi Kartal, “sans la libération d’Öcalan, aucune négociation de paix n’est possible”

Remzi Kartal, co-président du Kongra-Gel, est venu à Rennes pour célébrer avec les Kurdes de Bretagne le 43° anniversaire de la naissance du PKK. Remzi Kartal n’est pas un inconnu en Bretagne, la première rencontre remontant au festival de cinéma de Douarnenez en 2003 dont le thème était le Kurdistan. Au cours d’un entretien le 25 novembre avec les Amitiés kurdes de Bretagne, Remzi Kartal, sans se départir de son calme souriant, s’est montré déterminé et offensif : “libérer Öcalan” et “sortir le PKK de la liste des organisations terroristes” sont les deux slogans d’une campagne qu’il anime et qu’il souhaite partager.… Lire la suite

Passer de la guerre à la paix au Kurdistan

Passer de la guerre à la paix, quand il s’agit de la question kurde, apparaît pour tout un chacun une évidence. Mais, pour y arriver, ce n’est pas aussi simple : la guerre sévit depuis plus de quarante ans, car il s’agit bien d’une guerre, une guerre asymétrique comme la décrit Gérard Chaliand, “un conflit armé non international soumis aux règles de droit international humanitaire” comme le dit le Tribunal permanent des Peuples (TPP) dans son verdict des 15-16 mars 2018, rendu public le 24 mai 2018 à Bruxelles lors d’une réunion au Parlement européen.… Lire la suite

« Comment Erdoğan traque ses opposants jusqu’à Paris »

Des agents turcs mènent en Europe des opérations clandestines en toute impunité. C’est ce que révèle une remarquable enquête parue dans Le Point n° 2563 du 23 septembre 2021, signée de Laure Marchand, journaliste, correspondante pendant dix ans du Figaro et du Nouvel Observateur en Turquie. Elle est aussi l’auteure de plusieurs livres, dont “Triple assassinat au 147 rue La Fayette” (Actes Sud ; 2017) concernant l’assassinat de nos trois amies Leyla Söylemez, Sakine Cansiz et Fidan Dogan, que nous connaissons sous le nom de Rojbîn, par les services secrets turcs (MIT) au siège du Centre d’Information du Kurdistan de Paris le 9 janvier 2013.… Lire la suite

Verdict contre la co-maire de Yüksekova : 17 années de prison et 6 mois

La Première haute cour pénale de Hakkari a prononcé le 1° octobre 2021 de lourdes peines dans le cadre du procès dit “KCK de Yüksekova” contre 29 accusés, y compris contre Ahmet Öner, ancien porte-parole du HDP pour la région de Hakkari, décédé il y a quatre ans à l’âge de 80 ans, condamné à titre posthume à plus de huit ans de prison pour “appartenance à une organisation terroriste armée”.… Lire la suite