Abdullah Öcalan, “Manifeste pour une civilisation démocratique”

Fiche de lecture

Irène Sipos, connue pour ses actions en tant que professionnelle puis bénévole en faveur des personnes vivant avec des difficultés cognitives (“bistrots de la mémoire”), active au sein de l’équipe des bénévoles des AKB assurant les cours de français, a voulu comprendre ce qui est communément appelé la « cause kurde ». Elle est allée directement à la source : “L’ère des dieux masqués et des rois déguisés”, premier tome d’une tétralogie annoncée du “Manifeste pour une civilisation démocratique” écrit, depuis sa prison, par Abdullah Öcalan, président et fondateur du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) et initiateur du confédéralisme démocratique qui, “alors qu’il vient de passer sa vingtième année dans l’île prison d’Imrali, […] jouit d’une notoriété intacte auprès des Kurdes de Turquie et, au-delà, dans les rangs des combattants kurdes du Rojava.Lire la suite

Erdoğan, comme Poutine, tente de sauver sa dictature en s’enfonçant dans la guerre

Depuis le 17 avril l’armée turque a lancé une offensive dans le nord de l’Irak contre les forces du PKK. Troupes aéroportées, avions de chasse, hélicoptères, obusiers sont engagés contre les zones libres du Kurdistan. En parallèle les forces de Barzani attaquent les Yézidis dans la région de Şengal. Erdoğan et Barzani ont poussé le cynisme jusqu’à coordonner leurs attaques contre la résistance kurde et la minorité kurde victime des massacres de Daech.

Lire la suite

Dem dema serkeftinê ye (« le moment est venu de gagner »)

Le Congrès de la Société démocratique (DTK), le Mouvement des Femmes libres (TJA), le Parti des Régions démocratiques (DBP) et le Parti démocratique des Peuples (HDP), regroupés dans “l’Alliance du Kurdistan” – qui comprend également le Parti communiste du Kurdistan (KKP), le PDK-Bakur, le Parti Azadî, le Parti du peuple et de la liberté (PIA) et l’Association démocratique révolutionnaire kurde (DDKD) – ont lancé les festivités du Newroz 2022 par une conférence de presse à Diyarbakir, résolument combative.… Lire la suite

Abdullah Öcalan, l’interlocuteur incontournable

Pourquoi, après 23 ans d’enfermement, où tout est fait pour qu’il soit l’oublié de l’Histoire, Abdullah Öcalan suscite-t-il toujours autant d’attention – pas toujours bienveillante – dans le monde et de ferveur chez les Kurdes, toutes générations confondues ? Pourquoi Abdullah Öcalan, président du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) qui a fait l’objet d’un véritable complot international, reste-t-il l’interlocuteur incontournable de l’Etat turc en vue d’un règlement politique de la question kurde ?… Lire la suite

Liberté pour Abdullah Öcalan, détenu depuis 23 ans

Comme chaque année, les Kurdes manifestent en février pour protester contre les conditions inhumaines d’incarcération qui sont infligées à leur leader charismatique Abdullah Öcalan et exigent sa libération immédiate. Nombreux sont les progressistes qui ont rallié la cause kurde et qui défendent le droit pour chaque peuple de vivre dans la paix et la dignité. Abdullah Öcalan, c’est l’interlocuteur incontournable dans les négociations en vue d’un règlement politique de la question kurde.… Lire la suite

Pour Remzi Kartal, “sans la libération d’Öcalan, aucune négociation de paix n’est possible”

Remzi Kartal, co-président du Kongra-Gel, est venu à Rennes pour célébrer avec les Kurdes de Bretagne le 43° anniversaire de la naissance du PKK. Remzi Kartal n’est pas un inconnu en Bretagne, la première rencontre remontant au festival de cinéma de Douarnenez en 2003 dont le thème était le Kurdistan. Au cours d’un entretien le 25 novembre avec les Amitiés kurdes de Bretagne, Remzi Kartal, sans se départir de son calme souriant, s’est montré déterminé et offensif : “libérer Öcalan” et “sortir le PKK de la liste des organisations terroristes” sont les deux slogans d’une campagne qu’il anime et qu’il souhaite partager.… Lire la suite

Passer de la guerre à la paix au Kurdistan

Passer de la guerre à la paix, quand il s’agit de la question kurde, apparaît pour tout un chacun une évidence. Mais, pour y arriver, ce n’est pas aussi simple : la guerre sévit depuis plus de quarante ans, car il s’agit bien d’une guerre, une guerre asymétrique comme la décrit Gérard Chaliand, “un conflit armé non international soumis aux règles de droit international humanitaire” comme le dit le Tribunal permanent des Peuples (TPP) dans son verdict des 15-16 mars 2018, rendu public le 24 mai 2018 à Bruxelles lors d’une réunion au Parlement européen.… Lire la suite

13 détenues de la prison d’Elazığ en grève de la faim

Depuis 15 jours, 13 femmes d’une même cellule du centre pénitentiaire fermé pour femmes d’Elazığ sont en grève de la faim, afin de mettre fin à l’isolement imposé au leader kurde Abdullah Ocalan, détenu depuis 22 ans sur l’île-prison d’İmrali, de protester contre les violations croissantes des droits dans les prisons et de mettre fin aux pratiques antidémocratiques en Turquie.… Lire la suite

La résistance du peuple kurde nous concerne toutes et tous : nous lui devons la légalisation du PKK

C’est en ces termes que le Collectif Solidarité Kurdistan 13 enjoint la communauté internationale d’assumer ses responsabilités :

la résistance du peuple kurde nous concerne toutes et tous : en mai 2002, l’Union européenne inscrivait le Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) sur la liste des organisations terroristes, sous l’injonction des États-Unis, sans aucune preuve d’actes ciblés contre les intérêts de l’Europe ou de quelconque autre pays.

Lire la suite