Eyyup Faruk Doru : « Nous sommes la 3° force politique en Turquie »

Accueilli en tant que représentant du peuple kurde, Eyyup Faruk Doru était l’invité d’honneur de l’assemblée générale des Amitiés kurdes de Bretagne à laquelle a assisté Mme Ghania Boucekkine, présidente de la Maison internationale de Rennes. Mme Flavie Boukhenoufa, adjointe à la maire de Rennes, chargée des relations internationales et de l’odonymie, était excusée. Faruk, adhérent des AKB depuis la première heure, était en quelque sorte dans son jardin et, après avoir brossé le tableau de la situation des Kurdes dans les quatre parties du Kurdistan, a répondu longuement à la question qui taraude les esprits : les élections législatives et présidentielles qui vont se dérouler en 2023 en Turquie, vont-elles changer la donne ?… Lire la suite

Photo Patrice Pierrot

Sans justice, la France restera coupable !

A l’appel du Mouvement des Femmes kurdes en France (TJK-F), du Conseil démocratique kurde en France (CDK-F) et de la Coordination nationale Solidarité Kurdistan (CNSK), une grande marche à Paris a conduit de nombreux manifestants de la Gare du Nord jusqu’à la place de la République, pour rappeler que, le 9 janvier 2013, Sakine Cansiz (Sara), co-fondatrice du PKK, Fidan Doğan (Rojbîn), représentante en France du Congrès national du Kurdistan (KNK) et Leyla Saylemez (Ronahî), membre du mouvement de jeunesse kurde, étaient sauvagement assassinées à Paris.… Lire la suite

Pour Remzi Kartal, “sans la libération d’Öcalan, aucune négociation de paix n’est possible”

Remzi Kartal, co-président du Kongra-Gel, est venu à Rennes pour célébrer avec les Kurdes de Bretagne le 43° anniversaire de la naissance du PKK. Remzi Kartal n’est pas un inconnu en Bretagne, la première rencontre remontant au festival de cinéma de Douarnenez en 2003 dont le thème était le Kurdistan. Au cours d’un entretien le 25 novembre avec les Amitiés kurdes de Bretagne, Remzi Kartal, sans se départir de son calme souriant, s’est montré déterminé et offensif : “libérer Öcalan” et “sortir le PKK de la liste des organisations terroristes” sont les deux slogans d’une campagne qu’il anime et qu’il souhaite partager.… Lire la suite

« Comment Erdoğan traque ses opposants jusqu’à Paris »

Des agents turcs mènent en Europe des opérations clandestines en toute impunité. C’est ce que révèle une remarquable enquête parue dans Le Point n° 2563 du 23 septembre 2021, signée de Laure Marchand, journaliste, correspondante pendant dix ans du Figaro et du Nouvel Observateur en Turquie. Elle est aussi l’auteure de plusieurs livres, dont “Triple assassinat au 147 rue La Fayette” (Actes Sud ; 2017) concernant l’assassinat de nos trois amies Leyla Söylemez, Sakine Cansiz et Fidan Dogan, que nous connaissons sous le nom de Rojbîn, par les services secrets turcs (MIT) au siège du Centre d’Information du Kurdistan de Paris le 9 janvier 2013.… Lire la suite

Webinaire : Pourquoi faut-il lever le secret-défense dans l’enquête sur le triple assassinat des trois militantes kurdes à Paris le 9 janvier 2013 ?

8 ans plus tard et le délai de la fin d’instruction arrivant, où en sommes-nous de l’enquête et des espoirs de vérité et justice ? Quels sont les éléments nouveaux qui accréditent  la responsabilité des services secrets turcs (MIT) dans cet attentat terroriste ? Que pourrait faire la France sans attendre ?

Rendez-vous le 27 mai 2021, de 18h30 à 20 H, pour une conférence (gratuite) d’informations et de révélations à l’invitation des associations France-Kurdistan, Amitiés kurdes de Bretagne et du Conseil démocratique kurde en France.… Lire la suite

Assassinat politique au 147 rue Lafayette à Paris : l’enquête a plus progressé en 8 ans que ne l’ont fait en 40 ou 50 ans celles sur les affaires Curiel ou Ben Barka

“Avez-vous bon espoir que l’affaire aboutisse ?” interroge le journaliste de L’Humanité en conclusion de l’interview que lui a accordée Antoine Comte, l’un des avocats (avec Me Malterre et Me Boitel) des familles des trois militantes kurdes assassinées à Paris le 9 janvier 2013. La réponse est raisonnablement optimiste : tout dépendra bien sûr du contexte international mais jamais, aux dires de l’avocat, une affaire comme celle-là – “un assassinat politique comme il y en a eu tant d’autres sur le territoire français” – n’a réussi à réunir autant d’éléments à charge visant les commanditaires, en l’occurrence le MIT, services secrets turcs placés directement sous la responsabilité de RT Erdoğan, alors Premier ministre et aujourd’hui président autocrate de Turquie.… Lire la suite

Manifestation à Rennes pour demander “Vérité et Justice” pour Sakine, Rojbîn et Leyla

Le Conseil démocratique kurde de Rennes (CDK-R), Zin 35 (association des femmes kurdes de Rennes) et les Amitiés kurdes de Bretagne avaient appelé à une manifestation à Rennes le samedi 9 janvier pour demander Vérité & Justice pour Sakine, Rojbîn et Leyla, militantes kurdes assassinées à Paris le 9 janvier 2013.

Près de 600 personnes ont répondu à cet appel : les Kurdes de Rennes et d’autres villes bretonnes en premier lieu, mais aussi de nombreux mouvements solidaires de leur quête de justice, notamment les AKB, les amis de Kendal Breizh, EELV, la MIR, le MJCF, le Mouvement de la Paix, le NPA, le PCF, l’UCL, l’UDB.… Lire la suite

Appel à manifester partout en France samedi 9 janvier 2021 pour Sakine, Rojbîn et Leyla

Depuis cet appel du 10 janvier 2013 annonçant l’assassinat à Paris de trois militantes kurdes, dont Rojbîn, nous n’avons rien oublié et continuons à crier “Vérité et Justice” pour que ce triple crime ne reste pas impuni.

Le Conseil démocratique kurde de Rennes (CDK-R), Zin 35 (association des femmes kurdes de Rennes) et les Amitiés kurdes de Bretagne vous invitent à défendre la solidarité et la justice au cours d’une manifestation qui se tiendra à Rennes le samedi 9 janvier à partir de 14h.… Lire la suite

Le 9 janvier 2013 reste une plaie ouverte : nous n’avons rien oublié

Depuis cet appel téléphonique du 10 janvier 2013, à une heure matinale inhabituelle, annonçant l’assassinat à Paris de trois militantes kurdes, dont Rojbîn, nous n’avons rien oublié et continuons à crier “Vérité et Justice” pour que ce triple crime ne reste pas impuni. Chaque année nous tenons à participer, avec des milliers de Kurdes et amis des Kurdes, aux manifestations pour rappeler à l’opinion publique, aux médias, à nos dirigeants, aux femmes et aux hommes politiques que nous avons élus, que notre détermination est intacte et qu’ils doivent œuvrer pour que soient jugés les commanditaires, les services secrets turcs dont la responsabilité ne fait de doute pour personne.… Lire la suite