Soutien aux Kurdes... ici

A Douarnenez aussi, on soutient les Kurdes de Kobanê

jean_ladan.jpg

Rassemblement de soutien à Kobanê et aux Kurdes aux Halles de Douarnenez le 1er novembre 2014

Journée mondiale de soutien à Kobanê, des manifestations à Rennes avec les Amitiés kurdes de Bretagne, mais aussi au Japon et au Pakistan, alors pourquoi pas à Douarnenez ? Caroline Troin, qui a été co-directrice du Festival de cinéma de Douarnenez pendant vingt ans, explique à un Douarneniste incrédule.

Pourquoi à Douarnenez ?

Parce que le festival de cinéma en 2003 a affirmé très fort son soutien aux Kurdes : une édition dédiée à leur peuple ! Parce que des élues municipales, genre pas-froid-aux-yeux, sont reparties à la rencontre de leurs homologues kurdes six mois après. Parce que…

Oui, mais de là à se lever tôt un samedi ! C’est naze…

Il y aura un stand d’infos et des gens à rencontrer aux Halles dès 9H 30, entre crêpes qui fument et langoustines qui se tortillent. Le rassemblement lui-même a lieu à 12H pétantes, toujours aux Halles de Dz. Il y aura de la musique kurde, parce que les Kurdes aiment danser, un arbre à planter, qui a été offert par un monsieur têtu de 75 ans

jean_ladan.jpgPourquoi tu dis têtu ?

Parce que ce monsieur, Jean Ladan, a été déjà dix fois au Kurdistan, souvent en clandestin. Il y retourne dans quinze jours, dans un camp de réfugiés de la frontière syrienne, côté Irak. Il a un but : acheter des milliers de chauffages à gaz avant l’hiver. La collecte que nous ferons partira donc dans ce camp : Kandala a derabun.

Oui, mais bon, un vieux têtu, c’est tout ? C’est maigre ton affaire !

Il y aura aussi Laetitia Gaudin-Puil, une jeune journaliste indépendante qui rentre juste (hier) du Kurdistan irakien, des Brestois, des amis, du thé à partager et un film de Mylène Sauloy…

Oui mais moi j’ai apéro le samedi et puis on voit tout ça à la TV

Le Kurdistan, pour nous c’est une lutte de fous, que la Turquie réprime depuis des années, c’est un symbole, ce sont des droits essentiels bafoués, ceux des femmes avant tout. Au Kurdistan de Syrie, où les Kurdes avaient réussi à imposer un modèle d’égalité hommes-femmes, il y a des milliers de femmes qui se battent armes à la main, d’autres dans les cuisines et d’autres, yézidies et chrétiennes, qui ont été kidnappées, enchaînées, disparues… C’est un Occident lâche, qui doit composer avec les intérêts stratégiques de l’Otan…

Propos recueillis par André Métayer

Rassemblement soutenu par Amitiés kurdes de Bretagne, le Festival de Cinéma de Douarnenez, Rhizomes, Douarnenez-Rashidiyé, La vie en reuz, Vos gueules les mouettes, les Roches-Blanches, le Planning familial, Initiatives citoyennes… et d’autres en cours.