Kilims de Hakkari

ACHETER UN KILIM KURDE, C’EST ACQUERIR UN PRODUIT CULTUREL ARTISANAL DE QUALITE, C’EST SOUTENIR CONCRETEMENT LE MOUVEMENT REVENDICATIF KURDE

AKB SERA PRESENT A DOUARNENEZ LE VENDREDI 26 AOÛT, de 15 à 19 H.
AKB EST PRESENT AU MARCHE PAYSAN DE MONTREDON (REGION DE MILLAU) TOUS LES MERCREDIS, DE 18 A 21 HEURES, JUSQU’AU MERCREDI 31 AOÛT.

Les activités de l’association “Amitiés kurdes de Bretagne” ont repris après la mini trêve de juillet. Un nouveau point sera fait prochainement sur la situation au Kurdistan, complètement oubliée des medias. Disons seulement que la situation est extrêmement tendue et que le risque de basculement dans la guerre totale est réel. L’espoir d’un règlement politique de la question kurde s’estompe malgré le succès sans conteste du BDP aux élections législatives de juin dernier dans les régions kurdes de Turquie. Les gouvernements turc et iranien s’unissent pour pilonner et envahir la zone frontalière de la région autonome du Kurdistan irakien au motif d’éradiquer la résistance armée kurde. Un appel a été lancé au Secrétaire général des Nations Unies pour que l’ONU condamne l’opération militaire iranienne conduite depuis le 16 juillet dans l’indifférence générale “sur les terres du Kurdistan sud” et qu’elle entende les revendications kurdes : une autonomie démocratique en Turquie, en Iran et en Syrie dans le respect des frontières existantes.

Venez rencontrer à Douarnenez le vendredi 26 août, dans le cadre du 34ème Festival de Cinéma, et au marché paysan de Montredon, près de Millau, les mercredis 24 et 31 août, des militants des Amitiés kurdes de Bretagne qui se sont rendus en avril dernier en Turquie : à Diyarbakir (Amed), ville métropolitaine et “capitale” des régions kurdes et à Hakkari (Colemêrg), région frontalière turco-irako-iranienne, au cœur de la résistance.[[Un de nos contacts nous écrit (12/08/2011) : “la situation n’est pas très brillante ici. Alors que nous espérions une avancée significative, c’est tout le contraire qui se produit. 14 membres du BDP ont été arrêtés aujourd’hui à Hakkari. Certaines choses vont se clarifier avec l’ouverture de la session parlementaire.”]]

Acheter un kilim de Hakkari, c’est acquérir un authentique tapis pure laine du pays, aux teintures naturelles à base de plantes cueillies dans la montagne, tissé manuellement par des femmes auxquelles la guerre a tout pris, sauf leur savoir-faire ancestral et la volonté de vivre.

André Métayer