Soutien aux mouvements démocratiques

AMARA, une “Maison du Peuple kurde” à Rennes

Publié

Belle inauguration des nouveaux locaux des Kurdes de Rennes et de Bretagne (11, rue du Pré Du Bois, Z.I Sud-est 35000 Rennes) avec Nizamettin Toguç, Président de la Confédération des Associations Kurdes en Europe (Kon Kurd), et membre du conseil exécutif du Congrès National du Kurdistan (KNK).

C’était la foule des grands jours, ce samedi 4 avril, avec discours, minute de silence, chants, groupe de musiciens, danses, thé et… pâtisseries, dans une salle décorée aux couleurs du Kurdistan et ornée des portraits d’Öcalan dont c’était le 60° anniversaire.

S’étaient faits excuser, Jean Yves Le Drian et Pascale Loget, respectivement Président et Vice présidente du Conseil Régional de Bretagne, Marie Anne Chapdelaine, adjointe au Maire de Rennes, Emmanuelle Berthimier, directrice de la Maison internationale de Rennes, Chantal Etourneaud, Vice présidente des Amitiés kurdes de Bretagne (A.K.B.).

Frédéric Bourcier, adjoint au maire et 1° secrétaire fédéral de la fédération socialiste d’Ille et Vilaine qui, avec Ana Sohier, conseillère municipale, représentait la ville de Rennes, a félicité l’assemblée et a assuré ses membres que la ville de Rennes continuera sa politique de solidarité, notamment avec la ville de Diyarbakir.

Avaient également répondu à l’invitation Jean Pierre Ségouin, directeur de l’école Saint Armel, Francis Le Hérissé, vice Président de la Maison internationale de Rennes et André Métayer, président d’AKB.

Le dynamisme des Kurdes de Rennes n’a pas été douché par la vague d’arrestations qui s’abat depuis en Turquie sur les responsables du parti pro kurde, le DPT (Parti pour une Société démocratique) – 250 personnes sont en garde à vue dont 51 se sont déjà vues inculpées et écrouées. Bien au contraire, la foule des grands jours était de nouveau là pour mettre l’association sur les rails et pour écouter le charismatique Mahmut Sakar, ancien président de l’Association des droits de l’Homme à Diyarbakir et avocat d’Abdullah Öcalan, les exhortant à ne pas baisser les bras.

A l’issue de la réunion, Abdulkerim IISIKLAR, 43 ans, a été élu président.

L’association “AMARA, MAISON DU PEUPLE KURDE” est née.

André Métayer