Soutien aux mouvements démocratiques

Après l’attentat d’Ankara, la Maison Internationale de Rennes adresse ses condoléances aux familles des victimes et délivre un message de soutien à la communauté kurde et à ses amis

Devant le terrible attentat qui a frappé, le 10 octobre, à Ankara une manifestation pacifique appelant à la paix, initiée par le parti d’opposition HDP et plusieurs syndicats de gauche, à trois semaines des élections législatives anticipées, la Maison Internationale de Rennes exprime tout son soutien à l’ensemble de la communauté kurde de France et en particulier de Rennes ainsi qu’aux associations Amara et les Amitiés Kurdes de Bretagne et s’incline devant la mémoire des très nombreuses victimes, kurdes et pacifistes turques.

Le glissement que l’on observe de la démocratie vers une dictature en Turquie, le jeu politique flou du gouvernement en place dans la région ne fait que nourrir la violence dont les premières victimes sont les Kurdes. Rappelons que le 20 juillet dernier à Suruç, ville frontalière avec la Syrie, un attentat avait visé des militants kurdes faisant également de nombreuses victimes. A la suite de cet attentat, de violents affrontements opposèrent l’armée turque et les militants du PKK.

Pourtant, l’Histoire nous montre chaque jour que le langage des armes et de la violence n’a jamais réussi à apporter une solution viable dans la résolution d’un conflit.

Il est donc urgent de revenir à une solution négociée de la question kurde en Turquie. Les droits du peuple kurde doivent être reconnus ; la communauté internationale et en premier lieu l’Europe doivent agir auprès de la Turquie pour la relance des négociations de paix avec toutes les parties et particulièrement avec le PKK et son représentant Abdullah Öcalan.