Soutien aux Kurdes... ici

Communiqué de la CNSK “François Hollande doit condamner, sans plus attendre, la guerre déclenchée par Erdoğan contre les Kurdes”

Le 24 août 2015,

La Coordination nationale Solidarité Kurdistan (CNSK) demande solennellement à M. François Hollande, président de la République française, de condamner sans plus attendre les actes de guerre et de barbarie commis par RT Erdoğan, président de la République de Turquie, à l’égard du peuple kurde.

Depuis un mois, la Turquie mène des opérations militaires contre les bases du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de l’Irak, au motif que RT Erdoğan aurait décidé de combattre le terrorisme et de prendre une part active dans la coalition qui s’oppose aux djihadistes de Daesh en Syrie et en Irak.

Il est paradoxal et injuste que le PKK soit assimilé, sous le vocable de terroriste, à Daesh, alors que ses forces militaires combattent avec succès, en Syrie et en Irak, cette organisation qui massacre des populations entières et commet les pires actes de barbarie.

Le massacre de Suruç, non revendiqué par Daesh, apparaît de plus en plus comme une machination pour justifier ce qui ressemble à un coup d’Etat, préparant une campagne électorale musclée pour des élections législatives anticipées annoncées le 1er novembre prochain. En plongeant son pays dans le chaos, RT Erdoğan espère apparaître comme le sauveur, regagner des soutiens perdus et réaliser son rêve de régner en maître, avec les pouvoirs absolus.

Ainsi il a fait voler en éclat le processus de négociations mené depuis deux ans avec Abdullah Öcalan pour une résolution politique et pacifique au conflit mené contre les Kurdes. Sur le point d’aboutir, ces négociations levaient déjà un vent d’espoir pour la paix sur toute cette région du Moyen-Orient.

La Coordination nationale Solidarité Kurdistan demande solennellement à M. François Hollande, président de la République :

  • de condamner publiquement les actes de guerre et de barbarie à l’encontre du peuple kurde, d’où qu’ils viennent ;
  • de prier les Etats membres de la coalition anti-Daesh d’intervenir auprès de la Turquie pour lui rappeler ses obligations ;
  • de saisir les instances de l’Union européenne et de l’ONU pour qu’elles prennent les initiatives politiques, pouvant aller jusqu’à des sanctions économique, dans le but d’obliger la Turquie à mette un terme à ses opérations militaires.

La CNSK appelle à faire grandir en France la solidarité avec le peuple kurde. Elle invite les associations de défense des droits de l’Homme, les organisations politiques et syndicales de notre pays à faire entendre leurs voix et à se mobiliser aux côtés des forces et organisations démocratiques kurdes pour que RT Erdoğan arrête immédiatement sa sale guerre contre les Kurdes et pour que les peuples de Turquie puissent enfin connaître la paix et la démocratie.

CNSK – 16, rue d’Enghien – 75010 Paris – Tél : +33 6 45 41 76 – cnskurd@gmail.com