Rojbîn, Sakine et Leyla

Communiqué de l’association AMARA, la Maison du Peuple kurde (Rennes)

La communauté kurde de Rennes et de sa région ressent douloureusement le drame survenu à trois militantes kurdes connues, aimées et respectées pour leur engagement total pour la défense des droits culturels, linguistiques et politiques qui sont jusqu’à lors refusés au Peuple kurde : il ne s’agit ni d’un crime crapuleux, ni d’un règlement de compte entre Kurdes, il s’agit d’un triple meurtre avec préméditation dont le commanditaire est connu mais que personne ne veut désigner pour des raisons économiques et géostratégiques. Il s’agit d’un assassinat exécuté par des professionnels du crime. Nous considérons toute autre interprétation comme une injure faite à nos trois camarades décédées.

Nous dénonçons avec la plus grande fermeté les dépêches d’agence qui fournissent les informations à la presse, dépêches qui viennent directement d’Istanbul, pernicieuses et tendancieuses, qui prennent pour argent comptant les “gros” mensonges quotidiens du gouvernement turc. L’objectif est de semer le doute et de renvoyer dos à dos victimes kurdes et bourreaux turcs.

Une autre erreur est colportée par la presse que nous tenons à rectifier : la communauté kurde n’a jamais pris à partie M. Hollande, Président de la République française que nous respectons et que nous remercions pour sa déclaration. M. Hollande connaissait Melle Fidan Dogan (Rojbin), qu’il avait reçue à plusieurs reprises et en diverses circonstances en tant que Directrice du Centre d’Information du Kurdistan (CIK).

Rennes le 11 janvier 2013

Mahmut AYDIN

Président