Soutien aux Kurdes... là-bas

Demandons la libération pour raison de santé d’Abdullah Demirbas, maire d’arrondissement de Diyarbakir

A Demirbas et la Sénatrice Isabelle Pasquet

Abdullah Demirbas, maire d’arrondissement de Diyarbakir, souffrant de thrombose veineuse (TVP), ne reçoit pas en prison les soins médicaux que nécessite un état de santé qui inquiète son entourage et ses médecins interdits de visite.

Abdullah Demirbas est le maire d’arrondissement de Sur (centre de Diyarbakir) plein de fougue qui a déjà été destitué au cours de son mandat précédent, le 14 juin 2007 – et le conseil municipal dissout – au motif qu’il offrait à la population des services administratifs en turc, en kurde, en anglais et en syriaque, alors que, selon une enquête de 2006, les citoyens de langue kurde représentent 72 % de la population de la circonscription qui, reconnaissante, l’a brillamment réélu comme maire en 2009.

Abdullah Demirbas arrêté le 24 décembre 2009 et écroué, n’a rien perdu de sa combativité :

les forces de l’ordre sont venues arrêter chez eux les principaux chefs du DTP, à cinq heures du matin, ainsi que le Président de l’Association des Droits de l’Homme de Diyarbakir et les a amené menottés jusqu’à la Cour. Tous les medias ont largement filmé et diffusé cette honteuse image. Je veux ici préciser qu’aucun de ces membres n’a jamais utilisé une arme et n’a jamais usé de violence. Tout ce que nous avons essayé de faire est de résoudre le problème kurde de manière démocratique.

S’adressant à ses amis européens il précise :

l’Union européenne, à laquelle la Turquie veut adhérer, a félicité de ses efforts le Premier ministre Erdogan comme s’il s’agissait d’une initiative démocratique. Mais, comme vous pouvez le constater, le gouvernement n’a aucune envie de dialoguer avec les Kurdes, ni de faire avancer la démocratie : le gouvernement turc ne supporte pas les Kurdes, ni le parti qui les représente ; son but est de casser du Kurde.

A Demirbas et la Sénatrice Isabelle Pasquet
A Demirbas et la sénatrice Isabelle Pasquet

Abdullah Demirbas avait participé au colloque organisé à Paris le 30 avril dernier au Sénat par des ONG dont AKB et placé sous le parrainage de la Sénatrice Isabelle Pasquet ; la déclaration finale avait proposé un plan de paix en trois points (modification de la constitution turque, négociation entre belligérants, reconnaissance de l’identité kurde).

Envoyez un message de solidarité à Abdullah DEMIRBAS, Maire de la municipalité de Sur (Diyarbakir) : derbaz66@mynet.com

Envoyez vos protestations au gouvernement turc via Osman KORUTURK, Ambassadeur de Turquie en France, 16 avenue de Lamballe, 75016 PARIS

Demandez sa libération pour raisons médicales.

André Métayer