Soutien aux Kurdes... là-bas

Deuxième symposium international sur l’isolement carcéral à Istanbul

Ces 14 et 15 octobre s’est tenu Istanbul le 2e symposium international sur l’isolement organisé par l’association des familles de détenus politiques (TAYAD) et par la Plateforme internationale de lutte contre l’isolement (PILI), avec la participation de délégués venus de France, d’Italie, de Grèce, de Jordanie, du Liban et d’Irak. La courte intervention de l’avocat Behiç Asçi, en grève de la faim depuis 191 jours, a créé la surprise.

Apathie, atrophie musculaire, épuisement, dépression, maux de tête, insomnie, dyslexie, perte de mémoire, «tinnitus» (acouphènes), croissance de cas de tuberculose, de cancer… Ces maux ne sont qu’un échantillon de toutes les souffrances qu’endurent les prisonniers politiques de Turquie dans les pénitenciers de type F. Soumis à un régime de «privation sensorielle» aigu, le prisonnier en ressort souvent diminué à vie, physiquement et mentalement. Lorsque l’on ajoute les lésions sociales, l’arbitraire juridique et les motivations politiques liés au régime d’isolement, on s’aperçoit indéniablement que les prisons cellulaires sont de véritables centres de torture. Ces prisons sont d’ailleurs officiellement qualifiées de centres de «réhabilitation». En effet, le détenu y est soumis à un véritable programme de destruction psychique extrêmement subtil et pervers où toute forme de vie sociale est bannie, où les visites de familles ou d’avocats sont sensiblement restreintes, où le courrier est arbitrairement interdit. Les prisons de type F sont en quelque sorte l’équivalent des FIES en Espagne, des QHS en France et des Stammheim en Allemagne

ont déclaré les organisateurs qui réclament l’intervention de l’Union Européenne et de tous les démocrates pour que soit mis fin à cette politique coercitive de “pacification” et de “traitement” en vigueur dans les prisons de type F.

Les courriers de protestation peuvent être adressés à :

la Direction Générale des maisons pénales et des maisons d’arrêts (Ceza ve Tevkifevleri Genel Müdürlüğü) Email: cte@adalet.gov.tr

Suat Ali Ertosun, Directeur : Fax: 0090.312.4146301; Email: ertosun@adalet.gov.tr

Cemil Çiçek, Ministre de la justice – Tel : 0090.312.4194669; Fax: 0090.312.4173954; Email: cemil.cicek@adalet.gov.tr