Rojbîn, Sakine et Leyla

Hommage à Rojbin, Sakine et Leyla : marche blanche à Marseille

Samedi 9 février, plus d’un millier de personnes ont rendu hommage à Rojbin, Sakine et Leyla à Marseille. De nombreuses associations et organisations avaient répondu présent. Sous un violent mistral, la marche blanche, ouverte par les femmes de toutes les organisations signataires de l’appel, a descendu la Canebière accompagnée de musiques et chansons kurdes et en particulier “Les trois filles du Printemps” que Rojbin aimait.

Deux mots d’ordre : “Justice pour Rojbin, Sakine, Leyla” et “Non aux assassinats politiques”. Sur la banderole de tête portée par les femmes figuraient les portraits de nos trois amies avec l’inscription “Nous serons dans la rue jusqu’à ce qu’ils trouvent leurs assassins”.

Sur le quai du Vieux-Port, à l’endroit même ou Rojbin aimait se promener, un rassemblement avec prises de parole a eu lieu. 6 organisations ont rendu hommage : le Centre culturel de Mésopotamie de Marseille par la voix de sa présidente, le Collectif 13 Droits des Femmes, le NPA 13, la Jeunesse Communiste 13, Solidarité & Liberté et le PCF (FD13).

A l’issue des hommages rendus, les participants ont jeté des centaines de fleurs blanches dans les eaux du Vieux-Port. La marche blanche a été empreinte d’une grande émotion et plus de 2 000 tracts ont été distribués sur le parcours pour sensibiliser et informer les passants.

Radio bleue Provence, Radio Galère (partenaire de la marche) et les quotidiens régionaux “La Marseillaise” et “La Provence” ont couvert l’événement et en ont rendu compte dans leurs éditions du lendemain.

Joël Dutto