Vie de l'association

Jacques, un adhérent des AKB de la première heure, est décédé

copie_de_jacques_ass1.jpg

copie_de_jacques_ass1.jpgJacques Asseray est décédé des suites d’une grave maladie, au terme d’une vie militante consacrée à l’éducation populaire. Il était à Angers, où il résidait, un ardent défenseur des droits humains, notamment dans le cadre de la section départementale du Maine-et-Loire de la Ligue des droits de l’homme (LDH) dont il fut, un temps, le président. Sensibilisé à la cause kurde, Jacques fut l’un des premiers adhérents des Amitiés kurdes de Bretagne et participa notamment, en 2010, à la tête de la LDH 49, à la manifestation unitaire organisée à Nantes, pour toute la région ouest, pour la défense du peuple kurde sauvagement réprimé par le pouvoir turc, dans l’indifférence générale. Les Kurdes ont perdu un ami. Le combat continue.

André Métayer