Rojbîn, Sakine et Leyla

La ville de Nanterre salue la mémoire des militantes kurdes assassinées

Nanterre, le 11 janvier 2013
Communiqué de presse

La ville de Nanterre a une raison particulière de faire part de son indignation à la suite des assassinats odieux de trois militantes kurdes commis à Paris dans la nuit du 9 au 10 janvier.

L’une des victimes, Fidan Dogan, a participé en novembre dernier aux initiatives de la Semaine de la Solidarité Internationale, organisée à Nanterre en partenariat avec le mouvement associatif local. Ses interventions lors des débats sur la répression dont peuvent être victimes les militants politiques, comme lors de la projection du film Es Kurdim étaient empruntes de dignité, d’humanisme et de fraternité. Elle a laissé, à tous les participants, un chaleureux souvenir.

La ville de Nanterre s’associe à la douleur des familles et des proches et demande que toute la lumière soit faite sur ces assassinats, contribuant en cela à ce qu’une solution juste et durable puisse être trouvée pour le peuple kurde.