Analyses & points de vue

L’Assemblée de Corse apporte son soutien au peuple kurde

L’assemblée de Corse, présidée par Dominique Bucchini (PCF), a adopté à l’unanimité une motion de soutien au peuple kurde présentée par les groupes “Elu(e)s communistes et citoyens du front de gauche”, “Femu a Corsica”, “Corse social démocrate” et “Rassembler pour la Corse” auxquels se sont joints les groupes “Démocrates, Socialistes et Radicaux”, “Gauche Républicaine” et “Corsica Libera”.

Considérant que le peuple Kurde constitue une entité sociale, spécifique et identifiable, […] une réalité géographique façonnée par les siècles […], les représentants d’une culture et d’une langue spécifique qui forgent une identité, […] un peuple sans Etat confronté à la négation de ses droits, […] [victime] d’une nouvelle vague de répression, […]

Considérant les grèves de la faim en cours pour faire reconnaître les droits culturels des Kurdes, en Turquie à titre principal et en France par solidarité, l’Assemblée de Corse demande l’arrêt immédiat des opérations militaires et politiques contre les Kurdes, demande à ce que les Droits de l’Homme et les dispositions des Conventions de Genève s’appliquent pleinement à toute personne incarcérée dans un établissement pénitenciaire turc, comprenant de ce fait les détenus dont l’emprisonnement est lié à leur engagement en faveur de la cause kurde, demande la garantie constitutionnelle du droit de l’enseignement du kurde et le droit pour les Kurdes d’utiliser la langue maternelle dans les structures administratives.

André Métayer