Soutien aux mouvements démocratiques

Le BDP à l’Internationale Socialiste et à la 7ème conférence de l’EUTCC

Le parti pro-kurde BDP (Parti pour la Paix et la Démocratie) a participé à la réunion du Conseil de l’Internationale Socialiste (IS) qui s’est tenue à Paris les 15 et 16 novembre derniers.

Le BDP demande le soutien de l’IS et propose qu’une commission d’enquête se rende à Diyarbakir pour examiner la situation faite à tous ceux qui défendent les droits culturels et politiques du peuple kurde.

En marge de cette réunion, le BDP a rencontré George Papandreou, Premier ministre de la Grèce et Président de l’Internationale Socialiste et s’est entretenu successivement avec les responsables de divers partis socialistes (italien, français, allemand, suédois, danois…) ; un diner-conférence a été organisé avec la participation de Jalal Talabani, Président de la République d’Irak.

Le BDP a quitté Paris pour le Parlement européen où il participe à Bruxelles à la 7ème conférence de l’EUTCC (Commission civique Union européenne – Turquie) ayant pour thème “l’Union européenne, la Turquie et les Kurdes : la route de la paix, un défi à relever”. Fondée par Rafto Foundation (Norvège), Kurdish Human Rights Project (Royaume-Uni) Medico International (Allemagne), et Bar Human Rights Committee of England and Wales, l’EUTCC estime que la Turquie devrait considérer la culture kurde et la langue kurde non comme une menace mais comme des éléments positifs et nécessaires à une véritable démocratie ; seul le dialogue politique peut apaiser les tensions et conduire à la paix.

Un appel a été lancé par Leyla Zana à l’ouverture de la conférence pour demander la libération d’Abdullah Öcalan.