Soutien aux Kurdes... ici

Le PCF prend la défense des Kurdes

Dans un communiqué paru dans le journal l’Humanité, le Parti communiste français dénonce les arrestations opérées en Turquie de Kurdes, membres pour la plupart du parti BDP, et condamne cette répression inacceptable. Il interpelle Claude Guéant, Ministre de l’Intérieur, au moment où il signe avec la Turquie un accord sécuritaire, et fustige sa politique visant à pourchasser les militants kurdes, tant en Turquie qu’en France, afin de faire taire toute contestation d’une politique qui consiste à nier l’existence même du peuple kurde.

Joël Dutto, Conseiller général honoraire des Bouches-du-Rhône, Conseiller municipal communiste de Marseille et Conseiller communautaire, a fait part de son indignation au Ministre de l’Intérieur :

Il n’est pas acceptable d’assimiler une des forces politiques représentatives du peuple Kurde à une organisation terroriste, en l’occurrence le PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan). Le combat que mène cette organisation n’est pas moins légitime que celui mené par les rebelles libyens que la France soutient militairement et diplomatiquement. Si vous engagiez notre pays dans une politique agressive vis-à-vis du PKK, cela aurait pour conséquence d’éloigner durablement toute solution politique et pacifique à la question kurde.

Après avoir dénoncé la politique des dirigeants turcs qui enfoncent chaque jour davantage leur pays et les peuples qui le composent dans l’engrenage de la guerre, J. Dutto met le ministre Claude Guéant en face de ses responsabilités en lui demandant de ne pas encourager cette voie-là mais, au contraire, de proposer au nom de la France à l’Union européenne de prendre les initiatives nécessaires pour amener la Turquie à privilégier une solution politique négociée de la question kurde.

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF et Président du Parti de la Gauche européenne (PGE), s’est rendu à Paris samedi 8 octobre au rassemblement européen organisé en soutien au peuple kurde et à leurs élu-es, “alors que la paix dans cette région du Proche-Orient est sérieusement menacée”.

André Métayer

Photo ANF : Pierre Laurent, lors de son intervention