Soutien aux mouvements démocratiques

Les Kurdes célèbrent le Newroz

Defile_Newroz_Rennes.jpg

Defile_Newroz_Rennes.jpg

Samedi 20 mars, environ 600 Kurdes du pays de Rennes ont organisé un défilé à la nuit tombante à l’occasion du Newroz (nouvel an kurde). Il s’agissait également de rappeler leurs revendications les plus élémentaires : arrêt de la répression, libération de tous les prisonniers politiques, au premier rang desquels Abdullah Öcalan, mise en place d’un processus de paix au Kurdistan.

Parti de la dalle du Colombier, le cortège s’est dirigé dans une excellente ambiance vers la place de la Mairie à la lueur des torches.

Place de la Mairie, autour du traditionnel feu du Newroz, les Kurdes ont dansé afin de célébrer la nouvelle année.

newroz.jpg

Les amis du peuple kurde les ont accompagnés à Rennes mais également à Paris, Strasbourg (plus de 200 participants), Marseille et… au Kurdistan !

Un représentant des Amitiés kurdes de Bretagne a été invité à prendre la parole à Semdinli le 20 mars et à Hakkari le 21 mars, devant 50 000 personnes.

“Des centaines de milliers de Kurdes se sont rassemblés dimanche en Turquie pour célébrer le Newroz” titrent les dépêches d’agence : ils étaient sans doute un million à Diyarbakir, arborant les portraits d’Öcalan et lançant des slogans en faveur du PKK.

Les festivités avaient débuté dès le 19 mars à Yüksekova avec une participation de plus de 150 000 personnes (“record historique”).

La presse turque souligne l’ampleur des manifestations “qui se sont déroulées dans le calme”, avec la participation de tous les leaders kurdes. Il n’en fut pas de même en Syrie où les affrontements ont fait des morts et des blessés.