Actualité politique

Protestation indignée du KNK après l’arrestation à Paris d’Adem Uzun

Adem Uzun, membre du Comité Exécutif du Congrès National du Kurdistan (KNK) a été arrêté par la police française et placé en détention. Adem Uzun, chargé des relations extérieures, s’est rendu à Paris à l’occasion du colloque organisé samedi à l’Assemblée Nationale à propos de la situation des Kurdes de Syrie et de la défense de leurs droits. Ce n’est pas la première fois qu’un pays européen s’en prend à des membres du Parlement kurde en exil.

Le KNK réfute totalement toutes les accusations qui sont portées contre ce dirigeant dont les activités sont exclusivement d’ordre diplomatique et voit dans cet acte, qualifié d’injuste et d’injustifié, la volonté française d’empêcher toute activité politique kurde. Il arrive après la visite du ministre des affaires étrangères de la France en Turquie et les remontrances du Premier ministre turc Erdogan.

C’est inacceptable : “cette opération dirigée contre un homme politique kurde a été organisée en collaboration avec la Turquie” déclare le KNK qui considère l’arrestation d’Adem Uzun comme une attaque frontale contre le peuple kurde et exige sa libération immédiate.