Rencontres avec le public

Ventes de kilims

La population de Douarnenez et des environs connaît la qualité des fameux kilims de Hakkari que l’association “Amitiés kurdes de Bretagne” a déjà présentés à plusieurs reprises dans le cadre du festival de cinéma ou sur les étals des marchés des Halles ou de Tréboul.

Ces tapis tissés sont réalisés avec des produits naturels de qualité que sont les laines du pays soigneusement triées et teintées uniquement avec des plantes cueillies sur les pentes escarpées de cette région de haute montagne.

Si les motifs des kilims sont traditionnels, leurs agencements racontent l’histoire et les souffrances de chaque tisseuse.

Outre qu’il permet de préserver un savoir faire ancestral, cet atelier procure un travail à des femmes victimes collatérales ou directes de la guerre, en s’appuyant sur la conservation et la promotion de leur culture. Les Amitiés kurdes de Bretagne, avec les ventes réalisées à Douarnenez, Brest, Rennes et ailleurs (ou par correspondance) ont procuré, en 2008, 1800 heures de travail aux tisseuses employées sur place ou travaillant à domicile, ce qui n’est pas négligeable dans une région où environ 70 % pour cent de la population est sans emploi.

Rappelons que l’objectif de l’atelier de tissage RENGIN est triple : il est thérapeutique, social et économique.

Les Amitiés kurdes de Bretagne seront à Douarnenez sous le chapiteau, place de la Poste, jeudi et vendredi prochains de 14h à 17h30 pour vendre des kilims et parler de la paix au Kurdistan.