Analyses & points de vue

« À Kobanê, l’essor de l’utopie Rojava »

Nous avons déjà publié un reportage d’Yvan Tellier, des Amitiés kurdes de Bretagne, qui, avec Bruno Deniel-Laurent, écrivain et réalisateur, avait rejoint une délégation de la Coordination nationale Solidarité Kurdistan à Suruç (Kurdistan de Turquie) en face de Kobanê (Kurdistan de Syrie, appelé Rojava) d’où on pouvait observer les combats qui se déroulaient de l’autre côté de la frontière. Yvan et Bruno n’en sont pas restés là et ont continué leur route vers l’Est du Rojava, en passant par le Kurdistan d’Irak. De leur séjour dans le canton de Cizîrê, de Qamishli aux zones de combat, Bruno Deniel-Laurent et Yvan Tellier rapportent une analyse approfondie de la situation militaire mais surtout politique. L’enjeu des combat que livrent les Kurdes dépasse largement le conflit syrien :

si les combattants kurdes résistent avec un tel acharnement contre des islamistes aguerris et dotés de matériel lourd, c’est aussi parce qu’ils se perçoivent comme l’avant-garde d’une « révolution démocratique » – post-étatiste, multiethnique, laïque, écologiste, féministe – dont ils proposent d’étendre le modèle à l’ensemble des peuples de la région. Ainsi, ce qui se joue à Kobanê n’est pas un épiphénomène d’une guerre syrienne aux multiples belligérants mais bel et bien l’acte de naissance, dans le sang et l’effusion, d’une forme inédite de gouvernance au Proche-Orient

A écouter aussi sur RFI une émission sur les combattantes armées kurdes : qui sont ces femmes qui se battent contre l’EI et pour leur liberté ? Quelle est la place de ces femmes dans la société kurde ?

Bruno Deniel-Laurent est auteur (“L’idiot du palais”, éditions de la Table Ronde) et journaliste pour Marianne, le Nouvel Obs, la Revue des Deux Mondes.

André Métayer