Soutien aux Kurdes... ici

Amara – Maison du Peuple kurde a tenu son assemblée générale à Rennes

rojbin-400.jpg

Près de cent cinquante adhérents se pressaient le 31 mars dans les locaux de l’association Amara – Maison du Peuple kurde pour son assemblée générale statutaire, placée sous la présidence d’honneur de Mehmet Ulker, président de la FEYKA (Fédération des Associations kurdes en France). Ont également été invités Eyyup Doru, représentant en Europe du Partie pour la Paix et la Démocratie (BDP, pro-kurde) et André Métayer, Président des Amitiés kurdes en Bretagne.

rojbin-400.jpgUn immense portrait souriant de Rojbin (Fidan Dogan) rappelait à tous la fin tragique et insupportable des trois militantes kurdes assassinées en plein Paris le 9 janvier dernier, pour avoir défendu sans relâche auprès des autorités politiques et des représentants de la presse internationale la cause du peuple kurde. La communauté kurde a été dans un premier temps satisfaite de la position des autorités françaises qui ont affirmé vouloir faire toute la lumière sur ce triple crime et procéder rapidement à l’interpellation et à l’incarcération du tueur présumé. Aujourd’hui elle s’étonne du silence qui entoure la recherche des commanditaires et craint qu’on étouffe l’affaire, surtout si elle devait mettre en cause la Turquie, objet de toutes les attentions de la diplomatie française.

L’appel d’Abdullah Öcalan

Il est temps que les armes se taisent. Nous sommes arrivés à un point où les idées et la politique doivent primer. C’est désormais la politique qui prévaut et non les armes. Je suis convaincu que ceux qui me font confiance et croient en cette lutte comprendront la fragilité de ce processus et s’appliqueront à le défendre jusqu’au bout. Il ne s’agit pas d’une fin, mais d’un nouveau départ. Il ne s’agit pas d’abandonner la lutte, mais de commencer une lutte nouvelle et différente.

Les Kurdes de Rennes et de Bretagne ont entendu le message de leur leader toujours emprisonné, Abdullah Öcalan, pour la libération duquel ils ne ménagent pas leurs efforts. Ils ont décidé, à l’invitation du président Ulker, de défendre cette ligne et d’intensifier les activités favorisant la démocratie et la paix.

L’assemblée générale a procédé, à bulletins secrets, aux opérations de vote. Sept membres, élus ou réélus, forment le nouveau bureau : Fehmi Kaplan, Président, Turkan Karaaslan, Vice-présidente, Mahmut Aydin, secrétaire et chargé des relations extérieures, Serhat Mazlum Kilic, trésorier, Nevzat Tekemen, Özcan Aca et Ercan Yildirim, membres.

Fehmi Kaplan

fehmi_kaplan2.jpgFehmi Kaplan, nouveau président, n’est pas un nouveau venu dans l’association Amara, qui lui a déjà confié, depuis sa création, la responsabilité de la commission “sports”. 37 ans, marié, trois enfants, ouvrier dans une entreprise du bâtiment, il préside l’association sportive “Soleil levant” et manage l’équipe de jeunes Kurdes qui participe au championnat de district d’Ille-et-Vilaine de football.

André Métayer