Robert BADINTER prend fait et cause pour Leyla ZANA mais aussi Danielle Mitterrand, Michel Rocard, Edmond Hervé, Dominique Voynet, Francis Wurtz…

Le film de Jean-Daniel Verhaeghe, “L’abolition”, dont la première partie a été vue cette semaine par 4 millions de téléspectateurs français, révèle la passion dévorante de cet homme, l’avocat Robert Badinter, qui conduit jusqu’à son terme ce long et acharné combat contre la peine de mort.

C’est ce même Robert BADINTER, sénateur des Hauts-de-Seine, ancien Garde des Sceaux, ancien Président du conseil constitutionnel, qui prend fait et cause pour Leyla Zana et signe la pétition demandant au Président de la République de Turquie, au Premier Ministre, au Président de la Grande Assemblée, de s’opposer, au nom de la liberté d’expression, à une nouvelle incarcération de Leyla Zana, d’arrêter les poursuites et d’engager résolument la Turquie sur la voie de la démocratie et de la paix.… Lire la suite

10 ans ? 45 ans ? 55 ans? 75 ans pour Leyla Zana?

La justice turque s’est s’appuyée sur l’article 7/2 de la loi anti-terreur pour condamner Madame Leyla Zana à 10 ans de prison et pour réclamer, en appel, 45 ans, 55 ans supplémentaires ou plus – on ne sait plus très bien ! La prochaine audience est fixée au 31 mars 2009 prochain.

En résumé, la condamnation à 10 ans de prison ferme a été prononcée par la 5ème Cour pénale de Diyarbakir, le 4 décembre 2008, au motif que Mme Zana aurait fait l’éloge du PKK dans neuf discours.… Lire la suite

Aberrant ! 45 ans de prison demandés pour punir l’ex-députée kurde Leyla Zana ! La presse turque applaudit.

“Leyla Zana’ya 45 yıl daha hapis istemi”

45 ans de prison requis contre Leyla Zana, titrent tous les journaux turcs en ce début de janvier 2009 !


“Le procureur a décidé de faire appel auprès de la cour de cassation de la condamnation, jugée trop faible, de Leyla Zana qui s’était vue infliger d’une peine à 10 années de prison pour appartenance à une organisation interdite en raison de 9 discours prononcés durant la même année à Diyarbakir, Batman, Bingöl et devant le Parlement Européen.
Lire la suite

Ne laissons pas Leyla Zana retourner en prison

L’ancienne députée kurde, Prix Sakharov, fait appel

Leyla Zana a été condamnée à 10 ans de prison par la 5ème Cour pénale de Diyarbakir pour “fait de propagande envers une organisation (ndlr : le PKK, Parti des travailleurs du Kurdistan), tout en n’étant pas membre”.

Rappelons que Leyla Zana, élue en 1991 comme députée de Diyarbakir, arrêtée en 1994, condamnée à 15 ans de prison, libérée en 2004, est très connue en Europe comme militante luttant “contre l’intolérance, le fanatisme et l’oppression” et que son emprisonnement avait suscité de nombreuses protestations.… Lire la suite

Qui est Leyla Zana, Prix Sakharov 1995?

Quelques points de repères historiques

20 octobre 1991

Après avoir prêté serment en turc à l’Assemblée Nationale, comme le voulait le protocole, Leyla Zana, député de Diyarbakir, ajouta en kurde : “J’ai fait ce serment pour la fraternité des peuples turc et kurde”.

2 mars 1994 Levée de l’immunité parlementaire

4 mars 1994 Arrestation

1 juillet 1994 Passible de la peine de mort

ANKARA, 1er juil (AFP) – six députés du Parti pro-kurde de la Démocratie (DEP, dissous), emprisonnés depuis début mars à Ankara, ont été accusés vendredi par la Cour de Sûreté de l’Etat de “séparatisme” et d”’appartenance” au Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK, séparatiste), en rébellion armée contre Ankara.… Lire la suite

L’ancienne députée kurde Leyla Zana, Prix Sakharov, condamnée à 10 ans de prison

Leyla Zana a été condamnée à 10 ans de prison par la 5ème Cour pénale de Diyarbakir pour “fait de propagande envers une organisation (ndlr : le PKK, Parti des travailleurs du Kurdistan), tout en n’étant pas membre”.

L’AFP précise :”le tribunal de Diyarbakir, la principale ville du sud-est anatolien, en majorité peuplé de Kurdes, a estimé que Mme Zana avait violé neuf fois le code pénal et la loi anti-terrorisme en exprimant indirectement dans des discours son soutien au PKK et à son chef emprisonné Abdullah Öcalan”.… Lire la suite

“Libérez Öcalan”, scande la foule kurde dans les rues de Rennes

La nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudre dans les familles kurdes : “notre Président Öcalan a été victime de violences physiques, dans la prison d’imrali”[i] : en moins de 48 heures des manifestations se sont organisées partout, dans différents pays européens dont la France (Paris, Lyon, Marseille, Strasbourg, Rennes….).

L’AFP signale “qu’une personne a été blessée et de nombreuses autres interpellées lors d’incidents et de manifestations organisées dans le sud-est majoritairement kurde de la Turquie” et “qu’à Diyarbakir, la principale ville du sud-est anatolien, plus de 5.000 personnes se sont rassemblées dans le centre scandant des slogans en faveur d’Öcalan”.… Lire la suite

La question kurde s’invite au 23° congrès de l’Internationale Socialiste

La question kurde s’invite au 23° congrès de l’Internationale Socialiste
Dans sa déclaration finale, l’Internationale Socialiste, réunissant à Athènes durant 3 jours quelques 700 congressistes venant de 150 pays du Monde, a mentionné la question kurde en réitérant “son engagement de continuer à travailler en faveur des résolutions pacifiques et démocratiques de tous les conflits internationaux, y compris la question kurde au Moyen-Orient“.… Lire la suite

Sauvez Hasankeyf

Pour consulter le texte de la déclaration commune.

Pour signer la pétition, allez sur www.sauvezhasankeyf.org et cliquez sur : “signer la pétition”.

Les Amitiés kurdes de Bretagne, qui vous invitent à signer cette pétition en faveur d’Hasankeyf, ont déjà, les années précédentes, attiré l’attention des autorités françaises, des élus locaux et du public sur la nécessité de sauver le site archéologique d’Hasankeyf.… Lire la suite