La Cour d’Appel de Rennes a rendu son arrêt : peine alourdie pour le député Laabid

Le 5 novembre 2020, la Cour d’Appel de Rennes a condamné le député LREM Mustapha Laabid à huit mois de prison avec sursis, 10 000 € d’amende et 3 ans d’inéligibilité, pour abus de confiance. Une peine alourdie de deux mois de sursis par rapport à la première instance d’août 2019. Il lui est reproché d’avoir utilisé, pour plus de 20 000 €, la carte de l’association Collectif Intermed, qu’il a fondée au Blosne à Rennes.… Lire la suite

Erdoğan, arrogant et provocateur, se pavane, une réponse s’impose : fermeté et sanctions

Quand on lit les propos d’Erdoğan, outranciers, haineux, allant jusqu’à traiter, par deux fois, le président de la République française de “malade mental”, on frémit de stupeur et de honte. On imaginer le sort des opposants, ou tout simplement de ceux qui ne sont pas à la botte de ce monarque dont les diatribes enflammées rappellent les discours dévastateurs d’un certain führer auquel il n’hésite pas à faire référence.… Lire la suite

Lettre ouverte à Mustapha Laabid, encore député, jugé en appel pour abus de confiance

Rennes, le 25 septembre 2020

Monsieur l’encore député,

Dommage que vous n’ayez pas cru devoir suivre mes conseils de rendre votre écharpe de député, après votre condamnation pour abus de confiance par le tribunal correctionnel de Rennes le 6 août 2019.

Vous avez cru pouvoir être blanchi en allant devant la Cour d’Appel, où vous avez présenté ce jeudi 24 septembre 2020 une défense si pitoyable que la présidente de la Cour en a même été étonnée.… Lire la suite

“Avec un dirigeant comme M. Erdoğan, seule la fermeté paye”

Dans une tribune publiée en première page d’Ouest-France et intitulée ” La Turquie est-elle notre ennemie ?”, Bruno Tertrais revient sur les profondes divergences et tensions qui marquent les relations entre la France et la Turquie. Des relations à couteaux tirés.

En fin politologue, Bruno Tertrais note les différentes raisons de cette crise majeure entre les deux pays : “la Turquie n’est évidemment pas l’ennemie de la France.Lire la suite

rojbin-sakine-leyla.jpg

« Autopsie d’un triple meurtre » ?

“Début 2013, trois militantes kurdes sont abattues en plein cœur de Paris. Le documentariste Ahmet Senyurt passe au crible ce crime impuni, dans lequel seraient impliqués les services secrets turcs.”

Cette annonce faite par ARTE avant la diffusion de ce documentaire sur l’assassinat de Sakine Cansiz, Fidan Doğan et Leyla Saylemez, trois militantes kurdes tuées à Paris le 10 janvier 2013, n’est bien sûr pas passée inaperçue parmi les amis de la cause kurde et tout particulièrement ceux des Amitiés kurdes de Bretagne.… Lire la suite

Le cri de réprobation d’Emmanuelle Collas, horrifiée par tant de haine, mais pleine d’espoir

Je suis éditrice, française née à Caen, habitant à Paris, mais depuis longtemps je me suis enracinée au Proche-Orient, dont j’aime les cultures, les terres, les langues… Aujourd’hui je me sens perdue, condamnée comme vous à assister impuissante au terrible massacre perpétré en toute impunité en ce moment même au Rojava…

Tenir, c’est le mot qui lui vient

Garder le cap est devenu difficile depuis la guerre civile en Syrie et les milliers d’arrestations de progressistes en Turquie.

Lire la suite

Le geste européen que les Kurdes attendent

L’invasion turque du Rojava a suscité un tollé international. Plusieurs pays, notamment européens, se sont inquiétés et s’inquiètent à raison du sort des civils mais aussi de la fuite de nombreux détenus djihadistes potentiellement dangereux pour leur propre sécurité intérieure. Moins nombreuses et moins virulentes sont les réactions pour défendre les droits culturels et politiques auxquels, comme tout un chacun, les Kurdes aspirent légitiment et encore moins pour défendre le mode de gouvernance mis en place par l’Administration autonome du Nord et de l’Est de la Syrie, une union formée de représentants kurdes, arabes, assyriens et autres minorités portant un projet de société laïque, démocratique, égalitaire et écologique.… Lire la suite

L’invasion turque était prévisible

La Turquie a attaqué le Rojava, territoire géré démocratiquement par l’Administration autonome du Nord et de l’Est de la Syrie (AANES) immédiatement après que Donald Trump ait décidé d’en retirer les troupes américaines et d’ouvrir son espace aérien. Réagissant aux premiers massacres de civils dès le premier jour de l’attaque, nous avons demandé au président de la République de rompre sans attendre les relations diplomatiques et économiques avec la Turquie, d’initier des actions directes visant à protéger les populations des bombardements aériens et à repousser les troupes turques et leurs supplétifs djihadistes hors du territoire de l’AANES.… Lire la suite

Erdoğan manipulateur ou manipulé ?

En lisant l’éditorial d’Ouest-France (28 août 2019) “Turquie-Occident, le divorce ?”, point de vue de Bruno Tertrais, je m’attendais, de la part du directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique, à une analyse plus fine de la situation complexe du Moyen Orient, même traitée sous l’angle volontairement réducteur du conflit majeur, ou supposé comme tel, entre la Turquie et les Etats-unis.

Lire la suite