Soutien aux mouvements démocratiques

Décès de Mahmut Polat, Président de la Maison des Kurdes de Strasbourg

Mahmut Polat, 53 ans, Président de la Maison des Kurdes de Strasbourg, est décédé brutalement le 2 décembre, victime d’un crise cardiaque. Il souffrait depuis 25 ans des suites des mauvais traitements et tortures dont il avait été victime en Turquie et avait dû subir, à son arrivée en France où il avait obtenu le statut de réfugié pour raisons politiques, différentes opérations délicates. Mais Mahmut, kurde alévi du Dersim exilé à Strasbourg, était resté un militant combatif au sein de la FEYKA (Fédération des associations kurdes en France).

Bernard Revollon, Président de l’association strasbourgeoise des Amis du Peuple kurde, lui a rendu hommage le 3 décembre, lors d’une émouvante cérémonie au siège de l’association culturelle de Mésopotamie :

nous nous connaissions tous les deux depuis une bonne quinzaine d’années. Nous avons oeuvré ensemble sur Strasbourg pour faire connaître la cause kurde. Nous avons travaillé ensemble dans une grande confiance. Que de manifestations auxquelles nous avons participé ! Que de grèves de la faim sommes-nous venus soutenir ! Il y a aussi ce journal Alsace-Kurdistan, qui est une référence et avec lequel nous avons voulu amener des éléments d’histoire et de culture kurde, pour les Français, mais aussi pour les jeunes Kurdes qui ont besoin de retrouver leurs racines. Au nom des Amis du Peuple kurde, j’adresse à ta famlle restée en Turquie, que tu n’as jamais pu revoir du fait de ton statut de réfugié politique, ainsi qu’à Pinar, ton épouse, et Zerdust, ton fils, nos plus sincères condoléances. Zerdust peut être fier de toi. Ton combat pour la Justice et la Liberté se poursuit. Tu vas maintenant retrouver cette montagne que tu aimais tant. Au revoir Mahmut ! Tu resteras dans nos coeurs.

Mahmut Polat repose maintenant à Ovacik, son village natal, sur les pentes du mont Munzur.

André Métayer