Actualité culturelle

Le film kurde “ZER” projeté à Rennes le 6 juillet en présence de son réalisateur

zer.jpg

zer.jpgA l’invitation de Zin (association des Femmes kurdes) et du Conseil démocratique kurde de Rennes / Amara, Kazım Öz sera à Rennes le samedi 6 juillet pour présenter son dernier film, “Zer”.

Le public francophone connait Kazim Oz grâce à son dernier film “ZER” qui raconte l’histoire de Jan, un jeune homme qui a grandi à New York, ému par une chanson que grand-mère lui chante sur son lit de mort. Elle lui parle d’un cauchemar récurrent qu’elle a vécu dans le terrible massacre de Dersim. Après la mort de sa grand-mère, Jan se rend dans la région kurde, à la recherche de la vérité derrière la chanson qu’elle avait chantée. Son parcours le plonge au cœur de son héritage inconnu, révélant des vérités tristes et violemment cachées et l’importance de ce que la grand-mère a laissé derrière lui. Une méditation énigmatique, lyrique et émouvante sur les cicatrices d’une région troublée avec une belle cinématographie et des nuances mystiques.

(Kurdistan au féminin)

A la suite de son arrestation en novembre 2018, Kazım Öz a été contraint de censurer son film. Remplaçant les images censurées par un écran noir, il montre que la censure existe bien en Turquie.

Kazim Öz est né en 1973, dans la région alévie de Dersim. C’est en commençant ses études d’ingénieur à la faculté des sciences de Yildez qu’il découvre le cinéma. La première fois qu’il voit un film, c’était “Le Troupeau” de Yilmaz Güney : “j’ai pleuré en le regardant, je me suis reconnu dans cette histoire.”

Kazım Öz est un habitué du festival de cinéma de Douarnenez. Il présenta en 2003 deux de ses films, “La Terre” et “Le Photographe” et reviendra en 2016 avec “Last season of Shawaks”, portrait rare d’une tribu nomade de l’est de la Turquie, les Shawaks.

André Métayer