Actualités du KurdistanSoutien aux Kurdes... ici

Les accords Etats-Unis/Turquie : un cessez-le-feu ? Une trêve ? Une fiction

Dans un communiqué, le Conseil démocratique kurde en France fait le bilan de l’invasion turque du Rojava, lancée le 8 octobre : en 10 jours, 218 civils ont été tués dont 18 enfants et 653 blessés, 220 combattant·e·s ont été tué·e·s, 300 000 personnes ont été déplacées, 900 prisonniers djihadistes se sont évadés.

Le bilan est lourd. C’est pourquoi, à l’annonce le 17 octobre d’un accord de cessez-le-feu obtenu par les Etats-Unis et accepté par la Turquie car taillé sur mesures pour lui complaire, le commandant en chef des Forces démocratiques syriennes (FDS), Mazlum Abdi, s’est empressé de déclarer : “nous ferons tout le nécessaire pour qu’il soit un succès“, soulignant au passage que cet accord était le résultat de la résistance des FDS et de la pression internationale, qu’il était provisoire et “qu’il assurera la fin de l’occupation turque dans la région“.

Mais la qualification de “cessez-le-feu” a été immédiatement contestée par le président Erdoğan : l’armée turque et ses mercenaires djihadistes poursuivent leurs attaques en déployant des armes lourdes et des véhicules blindés autour de Serê Kaniyê (Ras al-Aïn), ne respectant même pas la trêve de cinq jours prévue dans l’accord. 14 civils ont été tués dans des raids aériens ce 18 octobre selon l’Observatoire syrien des Droits de l’Homme. Guillaume Perrier, journaliste spécialiste de la région et ancien correspondant sur place, confirme qu’il n’y a « pas de cessez-le-feu à l’heure actuelle. Ras al-Aïn est bombardée ce matin. »

André Métayer

Rassemblement à Brest

Le Collectif pour la Paix au Moyen-Orient s’associe à l’appel de la Ligue des Droits de l’Homme à se rassembler samedi 19 octobre 2019 à 14h30 place de la Liberté à Brest, en solidarité avec le peuple kurde, victime de l’agression de l’État turc au Rojava :

Erdoğan, qui vient de perdre les municipales, choisit la guerre pour retrouver une légitimité, il s’attaque ainsi à une expérience démocratique originale dans la région (multi-confessionnalisme, autonomie des nationalités, avancées de droits des femmes …).

Nous exigeons l’arrêt immédiat de l’opération militaire turque, un embargo total sur les armes en direction de la Turquie, des sanctions économiques contre le régime d’Erdoğan.

Enfin, nous demandons que l’ONU intervienne pour imposer une force d’interposition entre la Turquie et la Syrie.

Organisations signataires : Université européenne de la Paix (UEP), Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre (4ACG), Association France Palestine Solidarité (AFPS), Amitiés kurdes de Bretagne (AKB), Ensemble !, Europe Écologie Les verts (EELV), Parti communiste français (PCF), Union démocratique bretonne (UDB), Union syndicale Solidaires

Manifestation à Rennes

A l’appel du CDK-R, la manifestation « Debout pour le Rojava » partira de la dalle du Colombier à Rennes à 14h (rassemblement à 13h30).

Autres rassemblements samedi 19 octobre 2019

  • Bordeaux à 16h, Grand Théâtre
  • Caen à 13h place du Théâtre
  • La Roche-sur-Yon, place Napoléon et lundi 21 devant la préfecture de Vendée
  • Lyon à 16h place Bellecour
  • Marseille à 13h sur la Canebière
  • Mulhouse à 14h place de la Bourse
  • Orléans à 15h place du Martroi
  • Paris à 15h place de la République
  • Toulouse à 11h Métro Jean Jaurès
  • Valence à 14h place Saint-Jean