Analyses & points de vue

Témoignage… de 1938

Ouest France a publié dans le courrier des lecteurs des extraits de l’article ” Les Amitiés kurdes de Bretagne au festival de cinéma de Douarnenez”, paru sur notre site et dans les colonnes d’Agence Bretagne Presse, et un sympathique lecteur de Caen, qui se trouvait à Alep, en Syrie, dans les années 1938/1939, avec l’armée française, nous écrit :

Le 30 Aout 2008

Monsieur,

C’est avec beaucoup d’attention et d’intérêt que j’ai lu votre message dans le “courrier des lecteurs” Ouest France 30 août.

Il se trouve que j’ai une certaine connaissance de ce problème, car j’étais soldat de l’armée française en Syrie en 1938/39. Nous étions cantonnés à Alep (près de la frontière turque) et, en mars 1939, nous avons participé à une campagne pour ramener le calme dans la région kurde dépendant de la Syrie, où nous avons eu des morts et des blessés.

A mon avis, l’erreur initiale provient du découpage arbitraire après de la chute de l’Empire ottoman, en 1918, par des diplomates européens et américains. Les Kurdes ont toujours été un peuple uni et le Kurdistan est une réalité. Il n’y a qu’à regarder la carte et il eut été normal que soit créé un Etat kurde à ce moment. Les Turcs ont complètement tort dans ce conflit.

C’est avec plaisir que j’ai appris l’existence d’une association des Amitiés kurdes de Bretagne.

Veillez agréer, monsieur, mes salutations distinguées.

Ch. E……………

14.000 Caen