Articles les plus récents

dimanche 21 janvier 2018
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Carte interactive du Kurdistan

Voir en plein écran
Cette carte fait l’objet d’un travail régulier, fondé sur des recherches auprès de sources dignes de confiance, avec une mise à jour régulière deux à trois fois par semaine, si nécessaire, en fonction des informations géographiques sur les opérations militaires. Elle est directement accessible depuis l’onglet « Carte du Kurdistan » en haut à gauche du site. Les mises à jour sont mentionnées en sous-titre et sont signalées régulièrement sur le compte twitter @AmKurBret. Merci à @Syria_Rebel_Obs ; @Kobane_YPG ; @MarkMonmonier ; @DefenseUnits ; @deSyracuse ; @ChuckPfarrer ; @anfenglish ; @jackshahine ; @comcen76 ; @_paulo34 ; @ColdKurd ; @Avashin ; @sylezjusz
Il s’agit d’une carte dynamique régulièrement complétée. La quantité d’information présentée peut cependant nuire à la lisibilité quand le niveau de zoom est bas (« + / - » en haut à gauche), en ce cas cliquer sur « Légende » en bas à droite permet d’accéder à la liste des calques et de choisir les groupes de données à privilégier.
Par ailleurs il (...)

dimanche 11 août 2019
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Lettre ouverte à M. Laabid, député de la 1ère circonscription d’Ille-et-Vilaine : « vous devez démissionner de vos fonctions d’élu de la République »

Monsieur,
Le tribunal correctionnel de Rennes vous a condamné, ce mardi 6 août, à trois années d’inéligibilité, une peine d’emprisonnement de six mois avec sursis et 10 000 € d’amende, pour abus de confiance au préjudice d’une association d’insertion professionnelle que vous avez présidée jusqu’en juin 2017, date de votre élection, mais dont vous avez continué à utiliser la carte bancaire jusqu’en décembre 2017, alors que vous avez signé de votre propre main le procès-verbal de dissolution le 1er septembre 2017. Vous êtes condamné pour avoir utilisé l’argent de l’association à des fins personnelles, pour un total de 21 930 €, dont 15 000 € de frais de bouche. Aux accusations du procureur de la République qui a relevé des « manquements réitérés particulièrement nombreux » faits « en connaissance de cause et jusqu’en décembre 2017 », vous avez opposé une défense désarmante de légèreté, avouant du bout des lèvres que vous avez été peut-être « négligent ». Le tribunal ne s’est pas laissé abuser. Pour autant, vous n’avez pas (...)

jeudi 8 août 2019
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Danger : l’invasion du Rojava par la Turquie semble imminente

Après des mois de menaces proférées par le président dictateur Recep Tayyip Erdoğan, le danger d’une nouvelle invasion turque au nord de la Syrie semble imminent.
L’armée turque a déjà annexé les villes syriennes de Jarablous et Al Bab et envahi le canton d’Afrin en janvier 2018. Depuis plusieurs semaines, elle occupe une partie de Kurdistan d’Irak, renforçant ses nombreuses bases militaires et en établissant de nouvelles. Les pourparlers entre les USA et l’Etat turc viennent de se conclure par un accord en faveur de la création d’une « bande de sécurité, contrôlée conjointement par la coalition internationale et la Turquie ».
Concrètement, ce sont les grandes villes de l’Administration autonome du Nord et de l’Est de la Syrie / Rojava ? (AANES), de Derik à Kobanê, en passant par Qamişlo, sa capitale, qui risqueraient de passer sous le contrôle du président dictateur de la Turquie. Au passage, cette occupation permettrait au pouvoir turc, dont la gestion a mis l’économie du pays aux abois, de faire main basse (...)

jeudi 8 août 2019
par  Amitiés kurdes de Bretagne

« En Turquie, la purge lancée par Erdoğan se poursuit avec la destruction de 300 000 livres »

A lire dans le Figaro du 08/08/19, un très intéressant article de Marguerite van Peebles :
Le régime autoritaire entend détruire tout ce qui pourrait avoir un lien avec les organisateurs du coup d’État manqué de 2016 et celui qu’il désigne comme son commanditaire : Fethullah Gülen. Dernière cible en date : les manuels scolaires de mathématiques. Depuis la tentative de coup d’État de juillet 2016, la dérive autoritaire du gouvernement turc de Recep Tayyip Erdoğan se poursuit. Le ministre de l’Éducation Ziya Selçuk vient de donner un chiffre impressionnant : en l’espace de trois ans, il a fait retirer des écoles et des bibliothèques 301.878 livres et les a détruits. La censure va très loin dans l’absurde
Selon le site Internet Turkey Purge, (qui se décrit comme un « collectif de jeunes journalistes tentant d’être la voix du peuple turc souffrant sous un régime oppressif »), En 2016, un livre de mathématiques aurait été interdit au motif que les initiales de Fethullah Gülen, réfugié aux États-Unis, apparaissaient (...)

vendredi 5 juillet 2019
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Jeux de guerre civile en plein Paris

Jacques Massey, journaliste indépendant, linguiste de formation, spécialiste des questions de sécurité, auteur de plusieurs livres (« ETA : Histoire secrète d’une guerre de cent ans », « Bioterrorisme, l’état d’alerte », « Antiterrorisme : la méthode française ») publie dans la revue Sang-froid (en vente le 10 juillet) une excellente chronique, terriblement d’actualité, puisqu’il s’agit de lever le voile sur l’action pernicieuse des services secrets turcs (MIT ?) en France et en Europe, analysée à partir de l’enquête sur l’assassinat, le 9 janvier 2013, de trois militantes kurdes à Paris, crime politique par excellence, couvert par le secret d’Etat mais dont l’enquête judiciaire relancée met directement en cause les dits services de renseignement. Il donne également une explication à l’attitude des politiques peu enclins à découvrir la vérité et se retranchant très vite dernière le secret-défense.
Triple assassinat à Paris : affaire sensible Pour Jacques Massey, la politique de confrontation engagée contre les Kurdes par (...)

mercredi 3 juillet 2019
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Alerte rouge en France : militants kurdes en danger

Deux militants bien connus des amis du peuple kurde et du milieu associatif, Agit Polat, porte-parole du Conseil démocratique kurde en France (CDK-F) et Vedat Bingöl, ancien co-président, ont vu leurs avoirs gelés sur décision conjointe des ministères de l’Economie et de l’Intérieur. Agit et Vedat ont également reçu des menaces de mort. Troublante coïncidence, ceci intervient alors que Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, revient d’Ankara où il s’est rendu le 13 juin pour s’entretenir avec son homologue turc Mevlüt Çavusoglu et alors que les services secrets turcs (MIT ?) n’ont jamais été aussi actifs en Europe. Ils sont très actifs en France aussi, notamment à Lyon, Marseille et Strasbourg, via les consulats turcs, sous la houlette de l’ambassadeur de Turquie en France, Ismail Hakki Musa, qui était directeur adjoint du MIT lors de l’assassinat de Rojbîn, Sakine et Leyla en 2013.
Troublante coïncidence, ceci se passe au moment où la justice décide d’ouvrir une information (...)

mardi 25 juin 2019
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Les apprentis reporters de Lavrio

Les images sont légions : murs, barbelés, douanes, passeports… les frontières multiples : culturelles, politiques, géographiques, religieuses, sociales. Il est impossible de saisir la pluralité de ces concepts en une définition ni de les réunir en un mot, mais la photographie permet de mettre en image une réalité que les mots ne peuvent incarner. C’est un outil qu’il faut apprendre à dompter, un savoir que tout à chacun peut s’approprier tant son message est universel.
Le premier jour d’atelier s’est déroulé dans le deuxième camp de Lavrio. Un camp de conteneur isolé du centre-ville, dans une déchèterie municipale. Non seulement indispensables à l’organisation des activités, les premiers jours constituent le moment de la rencontre. Le temps de l’intégration dans un lieu certes de passage, mais dans lequel se déploie la vie, qui, même dans son caractère immobile, ne s’arrête jamais. Le soulagement de l’arrivée, le poids de l’attente, l’allégresse du départ… c’est entre ces couleurs émotionnelles diverses et (...)

samedi 22 juin 2019
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Le film kurde « ZER » projeté à Rennes le 6 juillet en présence de son réalisateur

A l’invitation de Zin (association des Femmes kurdes) et du Conseil démocratique kurde de Rennes / Amara, Kazım Öz sera à Rennes le samedi 6 juillet pour présenter son dernier film, « Zer ».
Le public francophone connait Kazim Oz grâce à son dernier film « ZER » qui raconte l’histoire de Jan, un jeune homme qui a grandi à New York, ému par une chanson que grand-mère lui chante sur son lit de mort. Elle lui parle d’un cauchemar récurrent qu’elle a vécu dans le terrible massacre de Dersim. Après la mort de sa grand-mère, Jan se rend dans la région kurde, à la recherche de la vérité derrière la chanson qu’elle avait chantée. Son parcours le plonge au cœur de son héritage inconnu, révélant des vérités tristes et violemment cachées et l’importance de ce que la grand-mère a laissé derrière lui. Une méditation énigmatique, lyrique et émouvante sur les cicatrices d’une région troublée avec une belle cinématographie et des nuances mystiques.
(Kurdistan au féminin)
A la suite de son arrestation en novembre 2018, Kazım Öz a été (...)

vendredi 21 juin 2019
par  Amitiés kurdes de Bretagne

A Lavrio, la vie se construit autour de l’échange avec l’autre

Avant d’arriver à Lavrio, un certain nombre de préjugés et de stéréotypes construisaient ma vision de la vie dans le camp. Je pensais les habitants déprimés et ataviques à cause de l’instabilité et de la précarité de leur situation. C’est aujourd’hui le 8ème jour d’atelier, le 11ème jour dans le camp et je pense pouvoir aujourd’hui affirmer que la réalité y est très différente.
Ici, la vie se construit autour de l’échange avec l’autre. Tous les habitants prennent soin les uns des autres et même si leur habitation est un lieu de vie temporaire, c’est avec attention qu’ils veillent à l’hygiène et la propreté de leur logement. Les espaces communs sont entretenus, la cour où jouent les enfants nettoyées régulièrement, et l’hygiène personnelle respectée par tous. Leur sourire à chaque fois que l’on se croise et leur bonne humeur me touchent chaque jour. J’ai entendu, écouté avec attention leur histoire : le passage des frontières, le blocage entre deux pays, entre détention et trafic de passeurs… Nous avons évoqué à (...)

mardi 18 juin 2019
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Trois animateurs des Amitiés kurdes de...

Trois animateurs des Amitiés kurdes de Bretagne sont à Lavrio, pour « mettre de l’humain auprès des enfants, au cœur du drame des réfugiés kurdes fuyant Afrin ». Malgré des journées harassantes, ils ont pris la plume, entre deux ateliers, pour nous conter leur quotidien et leur ressenti.
André Métayer
Les ateliers, un moment de partage à travers musiques, poèmes et peintures
Cette communauté à un sens de l’accueil incroyable. Ils n’ont rien et pourtant font en sorte que notre séjour ici soit des plus confortables. Dès les premiers soirs nous partageons nos cultures à travers musiques et poèmes en passant par le français, le grec et le kurde. Une proximité et une facilité de contact qui nous est peu familière, particulièrement avec les enfants. Nous vivons une première expérience des ateliers plutôt mouvementée : nous nous sommes fait-e-s totalement déborder mais l’énergie et l’intérêt sont au rendez-vous. En art plastique, nous partons donc à la découverte des outils à notre disposition. La seconde séance est (...)

samedi 15 juin 2019
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Pour donner le sourire aux enfants de Lavrio

Trois animateurs des Amitiés kurdes de Bretagne sont à Lavrio, pour « mettre de l’humain auprès des enfants, au cœur du drame des réfugiés kurdes fuyant Afrin ». Ils sont arrivés au camp avec mission d’organiser les ateliers qui se dérouleront jusqu’au 21 juin. Audrey anime un atelier d’arts plastiques dont le but est de donner des outils d’expression plastique pour les plus grands, en passant par le jeu pour les plus petits. Pour Ulysse, la musique est la vie-même, la vie chantée, battue, grattée qui trouve sa place partout où l’humain véhiculait sa joie, sa misère. Cet atelier simple aura vocation à développer l’écoute de l’autre. Tony, avec son atelier photographie propose aux stagiaires de s’emparer de la photographie afin de réaliser des mini-reportages sur la vie quotidienne du camp, le but étant de permettre aux enfants d’aiguiser leur sens de l’observation, le sens de la critique et de la narration.
Le budget n’est pas totalement bouclé mais la délégation est quand même partie, confiante dans la (...)

vendredi 7 juin 2019
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Candidature de Rojbîn, à titre posthume, au prix Danielle Mitterrand 2019

Nous faisons appel cette année à nos partenaires pour désigner le/la lauréat.e du prix Danielle Mitterrand 2019 ! Nous attendons donc vos propositions. C’est l’occasion de mettre en lumière une personne et surtout des alternatives démocratiques, soutenables et solidaires au système néolibéral. Le chemin tracé par Danielle Mitterrand se poursuit. Aujourd’hui, il est essentiel de mettre en lumière les valeurs qu’elle défendait et de transmettre au plus grand nombre sa vision d’un monde plus juste et plus solidaire. C’est pourquoi France Libertés a choisi de décerner, chaque année, le prix Danielle Mitterrand à un acteur de la société civile ayant contribué à porter ces idées. À travers le Prix Danielle Mitterrand, la Fondation souhaite faire connaître ces initiatives souvent peu visibles mais pourtant remarquables, pour mieux refuser le fatalisme et porter la vision d’un autre monde basé sur des valeurs profondément humanistes.
En recevant ce message de France Libertés – Fondation Danielle Mitterrand, nous (...)

mercredi 5 juin 2019
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Il n’est pas trop tard pour sauver Hasankeyf : non à la mise en eau du barrage d’Ilisu !

Le patrimoine culturel d’Hasankeyf va être englouti sous les eaux du barrage Ilisu. Depuis 12 000 ans, Hasankeyf, située dans la région kurde de Turquie, est un site d’établissement humain ininterrompu. Des dizaines de cultures ont contribué à construire ce site exceptionnel qui s’étend sur les rives du Tigre et dans des vallées adjacentes. En 2008, les Amitiés kurdes de Bretagne avaient déjà participé à un grand mouvement de solidarité pour sauver le site archéologique d’Hasankeyf.
Devant l’ampleur des protestations nationales et internationales, la Turquie avait reculé et semblait avoir abandonné le projet mais force de constater le contraire aujourd’hui. Erdoğan veut éradiquer tout ce qui pourrait s’opposer à son pouvoir… même les pierres, vestiges des différentes cultures, des différentes religions, des différentes identités qui, dans leur diversité, ont créé les peuples d’aujourd’hui. Le gouvernement turc a annoncé qu’il commencerait à remplir le barrage controversé le 10 juin 2019. Bien que le projet soit (...)

mercredi 5 juin 2019
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Tuna Altinel toujours en détention, signez la pétition lancée par ses collègues universitaires de Lyon

Tuna Altınel, mathématicien à l’Institut Camille Jordan de l’université Lyon 1, est détenu en prison par les autorités turques en raison de son engagement dans la défense des droits humains au sein du mouvement des « Universitaires pour la Paix ». On lui reproche aussi d’avoir participé à Lyon à une réunion organisée tout-à-fait légalement par les Amitiés kurdes de Lyon et Rhône-Alpes (AKL) que le consulat de Turquie à Lyon surveille particulièrement. « Lors de la soirée du 21 février 2019, ’Cizre, histoire d’un massacre’, nous avons pu constater avec l’arrestation de Tuna que les autorités turques étaient au courant de sa participation » pointe Thierry Lamberthod, président des AKL.
Les collègues universitaires de Tuna Altınel ont lancé une pétition demandant sa libération immédiate et son retour en France, ainsi que le respect des droits fondamentaux de tous les Universitaires pour la Paix.
André Métayer
Plus d’informations sur la page du Comité de soutien à Tuna (...)

jeudi 30 mai 2019
par  Amitiés kurdes de Bretagne

Öcalan : un grand dirigeant

Öcalan est un grand dirigeant, un "patron XXL", les Kurdes le savent, Erdoğan aussi. Dommage que les dirigeants européens feignent de l’ignorer encore. Ils laissent passer la chance de pouvoir régler la question kurde politiquement avant qu’il ne soit trop tard. Erdoğan retient dans ses geôles depuis 20 ans celui que les amis des Kurdes appellent le « Mandela kurde » mais il n’est pas arrivé à briser sa résistance, ni à le couper de son peuple et ce malgré la mise en place d’un système d’isolement complet depuis 8 ans (hormis une visite d’une demi-heure, en 2016, accordée à son frère). Les derniers événements en sont la preuve. Pour stopper les grèves de la faim et les « jeûnes de la mort », qui ne cessaient de s’étendre dans les prisons turques (mais pas seulement (à Strasbourg, à Paris, en Angleterre, aux Pays-Bas, en Allemagne, au Canada, en Autriche, en Suisse, au Kurdistan d’Irak), au point de devenir embarrassantes pour le pouvoir, Erdoğan a été dans l’obligation de le sortir de sa mise au tombeau, lui (...)

Sur le Web

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 21 janvier 2018

Publication

1293 Articles
Aucun album photo
122 Brèves
24 Sites Web
27 Auteurs

Visites

194 aujourd’hui
295 hier
1194742 depuis le début
8 visiteurs actuellement connectés