Ecrivons sur les murs le nom de Hülya Alökmen, co-maire destituée de Diyarbakir

Pourquoi écrire le nom de Hülya Alökmen Uyanık ? Parce que son histoire est à la fois singulière et tristement plurielle. Hülya Alökmen Uyanık a travaillé 22 ans comme infirmière, dans le service public et, une nuit de 2016, elle apprend qu’elle vient d’être révoquée. Pourquoi ? Ses activités syndicales en sont la cause : dans le cadre des lois d’exception, des milliers de fonctionnaires se sont vus, du jour au lendemain, privés d’emploi avec, pour certains, arrestation et emprisonnement. Responsable de l’antenne de Diyarbakir du syndicat SES, le syndicat des travailleurs de la santé et des services sociaux, affilié au KESK, le syndicat le plus combatif du service public en Turquie, Hülya Alökmen Uyanık était une cible toute désignée. Refusant de rentrer dans le rang, elle milite au sein du Parti démocratique des Peuples (HDP) et en devient co-présidente pour la province de Diyarbakir. En 2019, le HDP propose sa candidature à la mairie de la métropole de Diyarbakir, à la suite de Gültan Kişanak, co-maire destituée de Diyarbakir, qui purge une peine de 14 ans de 3 mois d’emprisonnent à la prison de haute sécurité de Kandira, à Kocaeli, pour “propagande et appartenance à une organisation illégale”. Elue brillamment co-maire le 31 mars, Hülya Alökmen Uyanık est démise de ses fonctions avant même de pouvoir s’asseoir dans le fauteuil de maire. Reprenant ses activités au sein du HDP, elle est interpellée et mise en détention à Diyarbakir le 30 octobre 2020 pour “propagande et appartenance à une organisation terroriste”. Jugée le 15 avril 2021 en un procès-éclair, elle est condamnée à 11 années de prison et transférée de Diyarbakir à Elazığ, à plus de 150 km de sa famille qui réside à Diyarbakir, dont ses deux fils.

L’histoire plurielle de Hülya Alökmen Uyanık

L’histoire de Hülya Alökmen Uyanık se répète des dizaines de milliers de fois avec celles de militants et de militantes très connus comme Selahattin Demirtaş, Leyla Güven, Gültan Kişanak, Ahmet Türk, d’autres moins connus comme Selçuk Mizrakli, Remziye Yaşar, İdris Baluken, Sebahat Tuncel ou d’autres très peu connus du grand public comme Eylem. Plus de 10 000 militants du HDP ont été emprisonnés depuis 2016 et plus de 4 000 sont toujours derrière les barreaux. Ils sont députés, co-maires, membres de conseils municipaux, cadres administratifs, syndicalistes, journalistes, avocats, enseignants, étudiants, responsables d’organisations de jeunesse, tous otages d’une politique anti-démocratique, tous retenus en détention non pas pour avoir commis des crimes, mais pour avoir tenté d’organiser une société fondée sur la liberté démocratique, écologique et l’égalité homme/femme en Turquie.

De tous ces détenus, connus ou inconnus, Hülya Alökmen Uyanık est la messagère dans la campagne cartes postales et stylos-bille lancée par les Amitiés kurdes de Bretagne, les Amitiés kurdes de Lyon Rhône Alpes, l’Association iséroise des Amis des Kurdes, France Kurdistan et le Conseil démocratique kurde en France.

Campagne cartes postales et stylos-bille

L’objectif est d’inviter tout un chacun à manifester sa solidarité avec nos amis kurdes détenus en Turquie pour des raisons politiques et condamnés à de lourdes peines. L’envoi d’une carte postale et du stylo au nom de Hülya Alökmen Uyanık. Diyarbakir est un message qui sera compris de tous et de toutes.

L’objectif est aussi d’inviter tout un chacun à s’adresser à ses élus locaux, députés, responsables politiques, syndicaux, associatifs, amis, proches, pour les inciter à correspondre avec leurs homologues détenus en Turquie pour des raisons politiques. Le stylo Hülya Alökmen Uyanık. Diyarbakir est plus qu’un pense bête, c’est une invitation à écrire.

Ecrivons à la façon des Kids United

Ecrivons sur les murs pour que l’amour se lève

Un beau jour sur le monde endormi

Ecrivons sur les murs la force de nos rêves

Nos espoirs en forme de graffiti

Ecrivons sur les murs le nom de ceux qu’on aime

Dessinons tout ce qu’on voudrait dire

Ecrivons sur les murs à l’encre de nos veines

Des messages pour les jours à venir

Ecrivons sur les murs à l’encre de nos veines les mots Liberté, Paix et Fraternité

Duvarlara yazalım, aşk lar uyansın

Uyuyan dünya güzel bir güneşle uyanacak

Duvarlara yazalım ruyalarimizin gücünü

Güzel resimler olsun düşlerimiz

Duvarlara yazalım sevdiklerimizin ismini

Söyleyeceklerim izi çizelim

Duvarlara yazalım damarlarimizin boyasıyla

Gelecek için yazalım

Duvarlara yazalım damarlarimizin boyasıyla damarlarımın mürekkebiyle Özgürlük, barış ve kardeşlik yazalım.

Ecrivons sur les murs le nom de Hülya Alökmen, co-maire destituée de Diyarbakir.

André Métayer

Pour passer commande de stylos-bille Hülya Alökmen Uyanık. Diyarbakir avec en logo la petite colombe de la paix (5 minimum au prix de 2 € pièce (+ frais de port) : akbdrk@orange.fr

Pour écrire à Hülya Alökmen Uyanık (nouvelle adresse) :

Hülya Alökmen Uyanık
T. Tipi Kapalı Cezaevi D-4
Elâzığ
Turquie